Corée du Sud : Moon dit qu'il ira à Pyongyang si les conditions sont "réunies"

  • A
  • A
 Corée du Sud : Moon dit qu'il ira à Pyongyang si les conditions sont "réunies"
Moon Jae-In a été formellement investi mercredi, au lendemain de sa large victoire lors d'une élection anticipée. @ ED JONES / AFP
Partagez sur :

Après 10 ans de règne conservateur, la victoire de Moon Jae-In pourrait signifier un changement considérable de politique vis-à-vis de Pyongyang.

Le nouveau président sud-coréen Moon Jae-In s'est dit prêt mercredi à se rendre en Corée du Nord, quelques instants après son investiture, dans un contexte de tensions avec Pyongyang.

Washington, Pékin, Tokyo... et Pyongyang. "Si besoin, je partirai tout de suite à Washington", a déclaré à Séoul l'ancien avocat issu du Parti démocratique (centre gauche) juste après sa prestation de serment. "Je me rendrai également à Pékin et Tokyo, et même à Pyongyang si les conditions sont réunies."

Promouvoir le dialogue. Après 10 ans de règne conservateur, la victoire de Moon Jae-In pourrait signifier un changement considérable de politique vis-à-vis de Pyongyang et de l'allié et protecteur américain. Moon Jae-In prône le dialogue avec la Corée du Nord afin de désamorcer les tensions et de l'inciter à négocier. Il veut aussi plus de distance avec les Etats-Unis.

Investiture formelle. Il a été formellement investi mercredi, au lendemain de sa large victoire lors d'une élection anticipée provoquée par la destitution de Park Geun-Hye. Ancien avocat spécialisé dans la défense des droits de l'Homme, il a entamé mercredi matin son mandat de président de la Corée du Sud.