Corée du Nord : un Américain condamné aux travaux forcés

  • A
  • A
Corée du Nord : un Américain condamné aux travaux forcés
@ Reuters
Partagez sur :

Matthew Miller a été condamné pour avoir "commis des actes hostiles" à la Corée. Une manière de mettre la pression sur les Etats-Unis.

Matthew Miller va découvrir la "vraie" Corée du Nord. L'Américain de 24 ans a été condamné dimanche par un tribunal local à six ans de camp de travail pour être entré en Corée du Nord. Il devient le second Américain condamné aux travaux forcés par la Corée du Nord, qui chercherait ainsi à obtenir des concessions politiques de la part de Washington.

"Actes hostiles". L'Américain, "a commis des actes hostiles" à la Corée du Nord "en entrant" sur son territoire "déguisé en touriste en avril dernier", a déclaré l'agence officielle KCNA dans une courte brève d'un paragraphe, sans précision sur la nature de ces actes. La Cour suprême l'a condamné à l'issue d'un procès qui s'est déroulé dimanche. Matthew Miller avait été arrêté en avril après avoir été accusé d'avoir déchiré son visa et demandé l'asile auprès de l'Etat communiste, où sont également détenus Jeffrey Fowle et Kenneth Bae, deux autres ressortissants américains.

Matthew-Miller

© Reuters


>> LIRE AUSSI - L'Onu dénonce l'horreur des camps

Les Etats-Unis appellent à leur libération. Kenneth Bae a été arrêté en novembre 2012. Accusé d'être un militant chrétien évangéliste cherchant à renverser le gouvernement nord-coréen, il a été condamné à 15 ans de camp de travail. Jeffrey Fowle, également rentré en Corée du Nord au mois d'avril, a été accusé d'avoir laissé une bible dans un hôtel. Le 8 septembre, Les Etats-Unis avaient appelé à la libération de leurs trois ressortissants.

Le 2 septembre, les trois Américains avaient lancé un appel pour demander à Washington d'envoyer un émissaire afin de négocier leur libération avec Pyongyang. Alors qu'ils étaient surveillés par des représentants du gouvernement, ils ont évoqué leurs conditions de détention dans une interview à la chaîne CNN, ce qui est très inhabituel en Corée du Nord. Les trois prisonniers étaient dans un hôtel de la capitale nord-coréenne. Regardez leur interview (en anglais) :

D'après les analystes, ce procès entre dans le cadre des efforts de Pyongyang pour pousser Washington à la négociation. "Le Nord sait probablement que les Etats-Unis sont trop occupés par la situation au Moyen-Orient et dans d'autres régions en proie à des crises plus importantes", a déclaré à l'AFP le professeur Yang Moo-Jing, de l'Université des études nord-coréennes. "Cette diplomatie 'du détenu' semble être le seul moyen de pression qui lui reste pour attirer l'attention des Etats-Unis".

>> LIRE AUSSI - Une appli pour voyager en Corée du Nord