Corée du Nord : levée des sanctions américaines seulement après la "dénucléarisation complète"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le secrétaire d'État américain, Mike Pompeo, a annoncé jeudi depuis Séoul que Kim Jong Un "a compris l'urgence" de la nucléarisation, un prérequis pour la levée de sanctions américaines.

Kim Jong Un "a compris" que la dénucléarisation de la Corée du Nord devait être "rapide", a déclaré jeudi à Séoul le secrétaire d'État américain Mike Pompeo, martelant que les sanctions infligées à Pyongyang ne pourraient être levées avant la fin du processus.

"Kim Jong Un a compris l'urgence", selon Pompeo. "Les États-Unis restent engagés envers la réalisation d'une dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible de la Corée du Nord", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse avec ses homologues japonais et sud-coréen. Dans le document signé à Singapour par Donald Trump et Kim Jong Un lors de leur sommet historique de mardi à Singapour, la mention "vérifiable" et "irréversible" ne figure pas. "Nous pensons que Kim Jong Un a compris l'urgence" de la situation et que "nous devons le faire rapidement", a poursuivi Mike Pompeo. 

Les sanctions infligées à Pyongyang pour le punir de ses programmes nucléaire et balistique ne pourront disparaître tant que le processus de "dénucléarisation" ne sera pas complété, a-t-il affirmé.

Une alliance Corée du Sud-États-Unis "plus forte que jamais". De son côté, la cheffe de la diplomatie sud-coréenne Kang Kyung-wha a mis en avant la solidité de l'alliance de son pays avec Washington alors que Donald Trump a annoncé à la surprise générale la fin des exercices militaires conjoints entre leurs deux pays. "L'alliance entre la Corée du Sud et les États-Unis est plus forte que jamais", a-t-elle déclaré.