Corée du Nord : le demi-frère de Kim Jong-Un assassiné en Malaisie

  • A
  • A
Corée du Nord : le demi-frère de Kim Jong-Un assassiné en Malaisie
Kim Jong-nam, âgé de 45 ans, avait publiquement pris ses distances avec le régime communiste. @ JUNG Yeon-Je / AFP
Partagez sur :

Il avait publiquement pris ses distances avec le régime communiste. Les causes de son décès sont inconnues pour le moment. 

Le demi-frère du dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un a été tué en Malaisie, a appris Reuters mardi de source proche du gouvernement sud-coréen. Kim Jong-Nam, qui séjournait souvent à l'étranger, avait publiquement pris ses distances avec le régime communiste. Il était âgé de 45 ans environ. Son décès a été confirmé par la police malaisienne. "Il n'y a pour le moment aucun suspect mais nous avons ouvert une enquête et nous étudions plusieurs possibilités susceptibles de conduire à des pistes", a déclaré un représentant des forces de l'ordre interrogé par Reuters.

Empoisonné par des agents de la Corée du Nord ? Kim, qui était en partance pour Macao, s'est senti mal à l'aéroport de Kuala Lumpur et son décès est survenu pendant son transfert à l'hôpital, a-t-il précisé, ajoutant que la cause de la mort n'avait pas encore été déterminée. La police malaisienne a ensuite précisé qu'il était en possession d'un passeport au nom de Kim Chol.

Selon la chaîne de télévision sud-coréenne TV Chosun, qui s'appuie sur plusieurs sources gouvernementales sud-coréennes, Kim a été empoisonné à l'aéroport à l'aide d'une aiguille par deux femmes présentées comme des agents du Nord qui ont quitté les lieux en taxi et sont encore en fuite. Le ministère sud-coréen des Affaires étrangères a déclaré ne pas être en mesure de confirmer ces informations.

Un héritier tombé en disgrâce en 2001. Kim Jong-Nam, qui a dirigé le service de contre-espionnage de la police secrète du régime, entre autres postes stratégiques, a été un temps considéré comme l'héritier potentiel de son père avant de tomber en disgrâce suite à une tentative manquée en 2001 d'entrer au Japon avec un passeport falsifié pour visiter Disneyland. Depuis, il a quasiment vécu en exil, principalement dans le territoire chinois de Macao.

Son demi-frère cadet Kim Jong-Un est devenu le dirigeant de la Corée du Nord à la mort de leur père en décembre 2011. Kim Jong-Nam, connu comme un partisan des réformes en Corée du Nord, avait déclaré à un journal japonais s'opposer au mode de succession dynastique du pouvoir. Kim Jong-Nam avait déjà été visé dans le passé. En octobre 2012, le parquet sud-coréen avait indiqué qu'un Nord-coréen appréhendé comme espion avait reconnu son implication dans une mise en scène d'accident de la route en Chine en 2010 visant Kim Jong-Nam.