Corée du Nord : ils pleurent Kim Jong-Il

  • A
  • A
Corée du Nord : ils pleurent Kim Jong-Il
La Corée du Nord a débuté mercredi de grandioses obsèques pour son dirigeant Kim Jong-Il@ CAPTURE D'ECRAN BFM
Partagez sur :

Sous la neige, les Coréens sont venus en masse saluer une dernière fois Kim Jong-Il.

La Corée du Nord a organisé mercredi de grandioses obsèques pour son dirigeant Kim Jong-Il. Des centaines de milliers de Nord-Coréens ont assisté dans le froid et sous la neige à un défilé funéraire. Les experts y ont vu à une manifestation de loyauté bien orchestrée envers le pouvoir en place, inspirée des obsèques en 1994 du père du défunt, le fondateur de la Corée du Nord communiste Kim Il-Sung. Cette cérémonie était aussi censée renforcer la légitimité de Kim Jong-Un.

Un dernier tour dans Pyongyang

Les dignitaires du régime se sont d'abord rassemblés autour de la dépouille de Kim Jong-Il pendant environ une heure. Puis le cercueil a été embarqué dans un corbillard pour une longue promenade à travers les rues de Pyongyang, sous la neige qui tombe en abondance. Ce circuit devait permettre au "Cher leader" de voir une dernière fois les lieux qu'il a aimés. La procession a duré près de trois heures.

L'ambassadeur de Chine, alliée de la Corée du Nord, était le seul dignitaire étranger à être présent. Un journal sud-coréen a affirmé en revanche que Pyongyang avait ordonné à ses citoyens travaillant à l'étranger de revenir en Corée du Nord pour l'occasion. Le Korea JoongAng Daily a ajouté que des centaines de camions chargés de fleurs avaient passé la frontière avec la Chine.

"Une hystérie collective organisée"

obseques kim jong il coréee du nord pleureuses ITELE 930620

© CAPTURE ITELE

Le long du trajet, sous la neige, des civils et militaires ont pleuré bruyamment, serrant les poings en signe d'affliction, tombant même à genoux. "On assiste à d'interminables séances de crises de larmes. Une hystérie collective organisée par la propagande", explique Anthony Dufour, correspondant d'Europe 1 en Asie. Cette émotion correspond toutefois aussi à la tradition nord-coréenne qui exige que l'on crie sa douleur.
obseques kim jong il cortege sous la neige LCI 930620

© CAPTURE LCI

Le cercueil de Kim Jong-Il est transporté dans un corbillard Mercedes noir. Un dernier plaisir pour ce grand amateur de berlines allemandes, et qui en possédait des dizaines. Les images, diffusées en direct par la télévision d'Etat nord-coréenne, montraient la limousine noire arborant un portrait géant de l'homme fort du régime décédé, passer entre des dizaines de milliers de militaires, courbant la tête en signe de respect.

Kim Jong-Un accompagne le convoi

Derrière suivait une autre limousine arborant un grand bouquet de fleur blanc, puis une longue voiture transportant un cercueil noir recouvert d'un drapeau rouge. Au départ et à l'arrivée du cortège devant le mausolée Kumsusan, le véhicule funéraire a été escorté par Kim Jong-Un, le fils et successeur de Kim Jong-Il à la tête du pays, revêtu d'un costume sombre. Parmi les autres responsables en tenue civile avançant près du jeune héritier figuraient Jang Song-Thaek, l'oncle par alliance de Kim Jong-Un et "régent" pressenti du pays, et d'autres importants responsables du parti unique.

Après son retour au mausolée, le corps de Kim Jong-Il a été soustrait aux regards pour plusieurs mois, le temps de procéder à son embaumement. Kim Kong-Un, son fils qui lui a succédé à la tête du pays, a besoin de sa présence physique pour espérer imposer son pouvoir dans les prochains mois.