Corée du Nord : 12 ans de travaux forcés pour deux Américaines

  • A
  • A
Corée du Nord : 12 ans de travaux forcés pour deux Américaines
Partagez sur :

Les journalistes étaient jugées pour être entrées illégalement dans le pays. Barack Obama s'est déclaré "profondément inquiet" après cette condamnation.

Deux journalistes américaines détenues en Corée du Nord ont été condamnées à 12 ans de travaux forcés. Arrêtées le 17 mars dernier, Euna Lee et Laura Ling étaient jugées pour être entrées "illégalement" dans le pays. "Le procès a confirmé le grave crime qu'elles ont commis à l'égard de la nation coréenne en traversant illégalement la frontière", a indiqué l'agence de presse officielle du régime nord-coréen. Le président américain Barack Obama a réagi à cette condamnation. Il s'est dit "profondément inquiet" et utilisera "tous les canaux possibles" pour obtenir leur libération.

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton avait appelé vendredi Pyongyang à libérer les deux journalistes et "à leur permettre de rentrer à la maison dès que possible". Dans les années 90, Washington avait obtenu la libération de deux de ses ressortissants arrêtés par Pyongyang: un jeune homme soupçonné d'espionnage et un pilote d'hélicoptère militaire abattu après avoir pénétré l'espace aérien nord-coréen.

Les journalistes souhaitant se rendre en Corée du Nord, l'un des pays les plus fermés au monde, doivent être munis d'un visa spécifique, très rarement accordé, et sont étroitement surveillés lors de leur séjour. Selon des experts, le régime stalinien devrait utiliser les deux journalistes comme monnaie d'échange pour faire pression sur Washington et pousser la nouvelle administration à des discussions directes dans un contexte de vives tensions internationales depuis le deuxième essai atomique nord-coréen le 25 mai dernier.