Conflit kurde : l'UE appelle à un "cessez-le-feu immédiat" dans le sud-est de la Turquie

  • A
  • A
Conflit kurde : l'UE appelle à un "cessez-le-feu immédiat" dans le sud-est de la Turquie
@ Bart Maat / ANP / AFP
Partagez sur :

La chef de la diplomatie européenne a aussi condamné lundi le "terrorisme" qui frappe le sud-est de la Turquie. 

La chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini a appelé lundi à un cessez-le-feu immédiat dans le sud-est de la Turquie. La zone est en proie à de violents combats entre les forces de sécurité turques et les rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

Condamnation. "Nous appelons à un cessez-le-feu immédiat dans le sud-est", a déclaré Federica Mogherini à l'issue d'un entretien avec les dirigeants turcs à Ankara, précisant que l'Union européenne (UE) "condamne fermement toutes les formes de terrorisme".

La Turquie décline. Le ministre turc des Affaires européennes Volkan Bozkir lui a immédiatement répondu que son pays entendait continuer son combat contre les rebelles kurdes. "En tant que pays souverain, la Turquie continuera son combat contre toutes les organisations terroristes, y compris le PKK, qui menacent sa sécurité nationale", a assuré Volkan Bozkir lors de la même conférence de presse. "En le faisant, nous essayons de protéger les droits de nos citoyens", a-t-il plaidé.

40.000 morts depuis 1984. Après plus de deux ans de cessez-le-feu, le conflit kurde a repris depuis l'été dernier, faisant voler en éclats les pourparlers de paix engagés à l'automne 2012 par le gouvernement islamo-conservateur turc pour tenter de mettre un terme à une rébellion qui a fait plus de 40.000 morts depuis 1984.