Confidentialité : Facebook alerte les salariés

  • A
  • A
Confidentialité : Facebook alerte les salariés
@ Maxppp
Partagez sur :

Certains employeurs demandent aux postulants l'accès à leur page personnelle Facebook.

Habituellement épinglé pour ses paramètres de confidentialités restreints, cette fois, c'est Facebook qui a rappelé à l'ordre les entreprises. Aux États-Unis, certains recruteurs demandent lors des entretiens d'embauche d'avoir accès à la page Facebook des postulants.

Selon plusieurs témoignages, ils n'hésitent pas à consulter la page personnelle des demandeurs d'emploi. Certaines entreprises iraient même jusqu'à demander les mots de passe. Pensant avoir plus de chance de décrocher un travail, les postulants sont nombreux à accepter les requêtes des employeurs.

"Vous ne communiquerez pas votre mot de passe"

Des pratiques dénoncées par le service confidentialité de Facebook. Dans un long message publié sur le groupe Facebook et Privacy, Erin Egan, l'avocate responsable de la confidentialité, précise les règles de confidentialité qui régissent le réseau social.

"Cette pratique porte atteinte à la vie privée et la sécurité de l'utilisateur et des ses amis. Il expose aussi potentiellement l'employeur qui a une responsabilité légale imprévue avec cet accès", indique le message publié vendredi.

Facebook avertit également les utilisateurs du réseau social, en rappelant la déclaration des droits et responsabilités que l'internaute est censé approuver lors de la création de son compte. Cette charte stipule aux inscrits : "Vous ne communiquerez pas votre mot de passe (ou, dans le cas des développeurs, votre clé secrète), ne laisserez personne accéder à votre compte ou ne ferez quoi que ce soit qui puisse compromettre la sécurité de votre compte."

Des actions en justice envisagées

Le réseau social estime toutefois que ce sont les employeurs qui doivent être épinglés. Facebook envisage ainsi de lancer des poursuites judiciaires contre les entreprises qui pratiquent ce genre de démarche.

L'entreprise aux 800 millions d'utilisateurs envisage également d'interpeller des décideurs politiques pour les alerter des ces pratiques illégales. "Il est important que tout le monde comprenne que sur Facebook, c'est un droit de conserver son mot de passe pour soi, et nous ferons de notre mieux pour conserver ce droit", conclut la responsable de la confidentialité.

De son côté, le réseau social assure que des mesures supplémentaires seront prises "pour protéger la vie privée et la sécurité des utilisateurs."