Condoléances d'Obama pour le bombardement "tragique" de l'hôpital de MSF à Kunduz

  • A
  • A
Condoléances d'Obama pour le bombardement "tragique" de l'hôpital de MSF à Kunduz
@ AFP
Partagez sur :

Le président américain Barack Obama a présenté samedi ses "plus profondes condoléances" après le bombardement de l'hôpital de l'ONG Médecins sans Frontières (MSF) dans la ville afghane de Kunduz.

Le président américain Barack Obama a présenté samedi ses "plus profondes condoléances" après le bombardement de l'hôpital de l'ONG Médecins sans Frontières (MSF) dans la ville afghane de Kunduz, qui a fait 19 morts et pourrait être dû à un raid américain.

"Le département de la Défense a lancé une enquête complète". "Au nom du peuple américain, j'adresse mes plus profondes condoléances au personnel médical et aux autres civils tués et blessés dans l'incident tragique de l'hôpital de Médecins sans Frontières à Kunduz", affirme Barack Obama dans un communiqué publié par la Maison Blanche. "Le département de la Défense a lancé une enquête complète, et nous attendrons les résultats avant de porter un jugement définitif sur les circonstances de cette tragédie", ajoute le chef de l'Etat.

Le dernier bilan. Selon le dernier bilan communiqué par l'ONG, le bombardement a coûté la vie à 19 personnes, 12 employés, et sept patients, parmi lesquels trois enfants. Au moins 37 personnes ont été blessées. Selon MSF, le raid a frappé le bâtiment principal de l'hôpital, qui abrite l'unité de soins intensifs et les urgences, tandis que les bâtiments alentour n'ont pas été touchés. "J'ai demandé au département de la Défense de m'informer de l'enquête et j'attends un rapport complet des faits et circonstances", poursuit Barack Obama.