Le scénario de l'attaque terroriste de Londres

  • A
  • A
Le scénario de l'attaque terroriste de Londres
L'assaillant a percuté des passants avant de tenter de pénétrer dans l'enceinte du Parlement.@ DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP
Partagez sur :

Un assaillant a lancé son véhicule contre la foule sur le pont de Westminster, avant de poignarder un policier et d’être abattu par les forces de sécurité. 

Un an après les attentats de Bruxelles, la ville de Londres a été touchée par une attaque terroriste, mercredi en début d’après-midi. Un homme a lancé sa voiture sur la foule devant le Parlement avant de poignarder un policier et d'être tué par la police. Le récit de l'attaque, qui a fait quatre morts* et au moins 20 blessés.

L’assaillant fonce sur la foule sur le pont de Westminster. Il est aux alentours de 14h40 quand une voiture s’engage sur le pont de Westminster, dans le cœur de Londres, à proximité du Parlement britannique. A bord de son véhicule, l’assaillant présumé fonce sur la foule, renversant plusieurs piétons, dont trois policiers. "Au moins dix personnes ont été soignées sur Westminster Bridge", ont annoncé les services ambulanciers de Londres, dont certains dans un état grave. Une femme, qui a sauté dans la Tamise pour échapper au véhicule, a été repêchée grièvement blessée.

"J’ai pu compter entre huit et dix personnes à terre. Le véhicule a roulé sur toute la route en renversant les gens, c’est pour ça qu’il y avait beaucoup de blessés. Sur toute la longueur du pont, il y avait des gens à terre qui avaient été touchés par le véhicule. C’était une scène dramatique",  a affirmé un témoin à la chaîne de télévision britannique SkyNews.



Un policier poignardé devant le Parlement. L’assaillant poursuit sa route et encastre son véhicule sur le bas-côté de la rue, dans le mur d’enceinte du Parlement. L’homme sort de son véhicule, muni d’un couteau, et court vers les grilles du bâtiment. Il poignarde un policier, qui décédera quelques heures plus tard des suites de ses blessures. L’assaillant tente alors de s’attaquer à un deuxième policier, avant d’être tué par plusieurs tirs des forces de sécurité.

"Nous étions en train de prendre des photos de Big Ben lorsque tout le monde s'est mis à courir et que nous avons vu un homme d'une quarantaine d'années portant un couteau d'environ vingt centimètres. Ensuite on a entendu trois coups de feu. Nous avons traversé la rue et avons vu l'homme en sang par terre", a raconté Jayne Wilkinson à l'agence britannique Press Association.

001_MW4ZU_preview

Les secours mobilisés, les députés évacués. Aussitôt après l’attaque, des dizaines d’ambulances ainsi qu’un hélicoptère de secours se sont rendus sur place pour prendre en charge les victimes. Les forces de sécurité ont ensuite évacué la zone, avant de sécuriser les lieux. La station de métro de Westminster a été fermée et la grande roue du London Eye était toujours à l'arrêt mercredi en fin d'après-midi.

En parallèle, les députés ont aussitôt été confinés à l'intérieur du Parlement avant d'être évacués un peu plus tard vers les locaux de Scotland Yard, situés à proximité, escortés par des policiers lourdement armés. La Première ministre Theresa May a, de son côté, été emmenée dans un lieu sûr. Elle a convoqué pour mercredi soir une réunion du comité d'urgence et de sécurité (COBR).



*Edit - Jeudi à 9h : La police britannique a revu le bilan de l'attaque à la baisse et indique que quatre personnes, dont le terroriste, ont été tuées.