Comment les pèlerins ont vécu l'annonce

  • A
  • A
Comment les pèlerins ont vécu l'annonce
@ MAUD DESCAMPS
Partagez sur :

REPORTAGE - Des pèlerins venus du monde entier se sont précipités pour voir le nouveau pape. 

Certains ont attendu pendant plus de trois heures, parapluies à la main et  k-way sur les épaules,  pour voir enfin apparaître la fumée blanche. Nous sommes mercredi soir vers 19h, la nuit vient de tomber, les pèlerins sont des centaines à avoir les yeux rivés sur la cheminée de la chapelle Sixtine. Pour tuer le temps et l'ennui, deux religieuses prennent la pose devant les nombreux objectifs des photographes. D'autres font leurs pronostics sur l'issue du vote.

Soudain, ce sont des cris de joies qui envahissent la place : de la fumée blanche s' échappe du conduit. Il fait noir, certains hésitent et zieutent les deux écrans géants disposés de part et d'autres de la basilique. "Habemus papam", s' écrie l'un des pèlerins. La fumée est bien blanche, un pape a été choisi. En seulement quelques minutes, une foule venue des quatre coins de Rome remplit la place Saint-Pierre.

>> A VOIR AUSSI - Ils étaient place Saint-Pierre et ils racontent en vidéo

"Viva el papa", scandent  les pèlerins

"Viva el papa", scandent en choeur les pèlerins. "J'ai été happée par la foule, j'ai eu peur", confie une jeune Française venue attendre le résultat du vote avec une amie.  "Mais je suis heureuse que nous ayons un pape", s' empresse-t-elle d'ajouter. 

13.03 420x210 Pèlerins

© REUTERS

Derrière les deux jeunes femmes, la foule continue de grossir et à courir vers le balcon. Chacun espère voir, du plus près possible, le successeur de Benoît XVI.

Les soeurs Sol et Liliana sont toutes les deux au premier rang, collées sur la barrière,  juste en dessous du balcon. Elles étaient au premières loges pour entendre le nom du nouveau pape. Ces deux religieuses mexicaines ne cachent pas leur joie. 

"Un signe très positif"

"Je suis extrêmement heureuse, c'est la première fois qu'un Latino-américain devient pape. C'est un signe très positif", confie-t-elle. "L'Amérique Latine va maintenant devoir re-évangéliser l'Europe", ajoute-t-elle. 

Un peu plus loin, trois jeunes femmes, originaires de l'Ohio,  aux Etats-Unis, s' apprêtent à quitter la place, le sourire aux lèvres. "Nous allons fêter l'élection du pape", lance Michelle, 19 ans. "Même si nous n'en avons jamais entendu parler, nous sommes heureuses de voir qu'il vient d'Amérique Latine", ajoute cette étudiante à Rome. 

13.03 Pape balcon 420210

© REUTERS

Rose Marie,  elle, est encore émue par l'euphorie ambiante. "Oh my god ! C'était de la folie"! Quand le pape est apparu au balcon tout le monde a hurlé de joie.  C'était magnifique", ajoute-t-elle, avant de retrouver ses deux amies pour aller fêter,  dans quartier festif de Rome, leur "premier Habemus papam".