Colonies : Israël approuve des constructions à Jérusalem-Est

  • A
  • A
Colonies : Israël approuve des constructions à Jérusalem-Est
Un bâtiment pour des colons israéliens doit être construit dans le quartier palestinien Silwan à Jérusalem. @ AFP
Partagez sur :

La construction d'un bâtiment pour des colons israéliens dans un quartier palestinien de Jérusalem a été approuvée mercredi.

La municipalité israélienne de Jérusalem a approuvé mercredi la construction d'un bâtiment de quatre étages pour des colons dans un quartier palestinien à Jérusalem-Est, alors que le Conseil de sécurité de l'ONU a voté une résolution exigeant l'arrêt de la colonisation israélienne, rapporte l'ONG israélienne Ir Amim, hostile à la colonisation. Ce projet de construction concerne le quartier de Silwan, situé en contrebas de la vieille ville de Jérusalem. 

Une résolution onusienne contre la colonisation israélienne. Le projet a été approuvé malgré le vote vendredi par le Conseil de sécurité de l'ONU d'une résolution exigeant l'arrêt de la colonisation israélienne à Jérusalem-Est ainsi qu'en Cisjordanie occupée. Les États-Unis se sont abstenus lors du vote de la résolution alors qu'ils avaient toujours soutenu Israël sur ce dossier sensible. John Kerry doit plus tard dans la journée prononcer un discours à Washington sur sa vision d'une paix entre Israël et les Palestiniens.

Un site religieux historique. Selon Ir Amim ("la ville des peuples" en hébreu), la demande pour le permis de construction a été présentée par des membres d'Ateret Cohanim, une organisation religieuse ultra-nationaliste qui s'est fixée comme objectif d'étendre la colonisation à Jérusalem-Est. Silwan abrite le site archéologique dit de la cité de David, où, selon la tradition, le roi David avait établi sa capitale, devancière de Jérusalem. Depuis que des familles juives se sont installées dans le quartier, les heurts sont fréquents entre juifs et Palestiniens.

La construction de 500 logements à l'arrêt. Dans le même temps, la municipalité de Jérusalem a suspendu mercredi l'octroi de nouveaux permis de construire pour près de 500 logements dans la partie orientale de la ville, occupée depuis 1967 et annexée par l'État hébreu. La décision, a expliqué Hanan Rubin, membre du comité chargé de l'attribution des permis, a été prise à la demande du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, qui a souhaité ménager les États-Unis après leur abstention au vote de la résolution onusienne.