Colombie : le chef des Farc "stable et tranquille" après son AVC

  • A
  • A
Colombie : le chef des Farc "stable et tranquille" après son AVC
Le chef de la guérilla de 58 ans doit rester encore en observation 72 heures à l'hôpital @ LARSEN, HAKON MOSVOLD / NTB SCANPIX / AFP
Partagez sur :

"Aujourd'hui je me sens mieux et je remercie tous ceux qui m'ont envoyé des messages", a déclaré Rodrigo Londoño, alias "Timochenko" sur Twitter lundi. 

Rodrigo Londoño, alias "Timochenko", chef de la guérilla des Farc qui a conclu un accord de paix avec Bogota, était "stable et tranquille" lundi, au lendemain de son AVC de dimanche, a indiqué une source médicale.

Un accident vasculaire cérébral "léger". "Le corps médical considère son évolution comme satisfaisante et ses paramètres cliniques sont stabilisés, après ce qui correspond à un accident vasculaire cérébral léger", a précisé lors d'une conférence de presse Lydis Herrera, directrice de la Clinique de Villavicencio, dans le centre de la Colombie. "Il n'y a aucune altération de son état physique ou mental", a ajouté le Dr Herrera, en précisant cependant que Rodrigo Londoño devrait rester en observation 72 heures dans l'unité de soins intensifs, "par mesure de précaution".

"Aujourd'hui je me sens mieux". À son arrivée à la clinique dimanche, le chef des Farc, connu en tant que guérillero sous les noms de "Timochenko" ou "Timoleon Jimenez", présentait des symptômes d'"altération de la parole" et de perte de la force musculaire dans le bras droit. "Aujourd'hui je me sens mieux et je remercie tous ceux qui m'ont envoyé des messages. Vos témoignages de soutien et de solidarité me remplissent de bonheur", a témoigné directement "Timochenko" lundi sur son compte Twitter.



Un AVC rapidement pris en charge. Le chef des Forces armées révolutionnaires de Colombie, âgé de 58 ans, avait subi cet AVC dimanche matin, alors qu'il s'apprêtait à visiter l'un des 26 sites à travers le pays où sont rassemblés les quelque 7.000 membres des Farc dans le cadre du processus devant conduire à leur retour à la vie civile. Il avait alors aussitôt été hospitalisé à Villavicencio, une ville proche du lieu où la guérilla marxiste a achevé de remettre ses armes le 26 juin.

Un infarctus en 2015. Rodrigo Londoño avait déjà fait un infarctus en 2015, alors qu'étaient déjà lancées à Cuba les négociations entre les Farc et le gouvernement colombien qui allaient mener à l'accord de paix initial du 26 septembre 2016. Cet accord, rejeté par référendum par les Colombiens le 2 octobre 2016, a été finalement signé par "Timochenko" et le président colombien Juan Manuel Santos le 24 novembre 2016, après avoir été renégocié, avant d'être définitivement validé par la chambre des représentants colombiens le 30 novembre 2016.