Accord sur le climat : Ségolène Royal dénonce un "très grave délit contre l'humanité"

  • A
  • A
Accord sur le climat : Ségolène Royal dénonce un "très grave délit contre l'humanité"
"Il faut aujourd'hui que toutes les forces positives se mobilisent pour empêcher la destruction de l'accord de Paris", a déclaré Ségolène Royal.@ ERIC PIERMONT / AFP
Partagez sur :

L'ex-ministre de l'Environnement a évoqué le délai nécessaire avant toute sortie effective de l'accord de Paris. "Dans quatre ans, ce sera la fin du mandat de Trump", a-t-elle relevé. 

L'ex-ministre française de l'Environnement Ségolène Royal a qualifié de "très grave délit contre l'humanité" la décision de Donald Trump de retirer les Etats-Unis de l'accord de Paris sur le climat.

"Destruction de la planète". "Il ne faut pas le laisser faire, parce que s'il arrivait à ses fins, ce serait un très grave délit contre l'humanité", a-t-elle déclaré sur BFMTV. "Il faut aujourd'hui que toutes les forces positives se mobilisent pour empêcher la destruction de l'accord de Paris, parce que la destruction de l'accord de Paris, c'est la destruction de la planète, (...) ce sont des drames à l'échelle planétaire, (...) des déséquilibres en terme de sécurité", a-t-elle dit. "Ce sont des millions de citoyens qui subissent des migrations de la pauvreté, de la désertification, ce sont des atteintes considérables contre la santé", a-t-elle poursuivi.

"Ça fait quatre ans". Selon la ministre, "on ne peut pas sortir de l'accord de Paris comme ça, de façon unilatérale. L'accord de Paris prévoit d'abord, dans son article 28, un délai de trois ans et ensuite un préavis qui dure un an, ça fait quatre ans", a-t-elle expliqué. "Dans quatre ans, ce sera la fin du mandat de Donald Trump", a-t-elle relevé. "La parole des Etats-Unis d'Amérique, qui a été engagée par Barack Obama, engage aujourd'hui les Etats-Unis d'Amérique au moins encore pendant quatre ans", a affirmé Ségolène Royal.