Climat : dix ans de négociations mondiales (I)

  • A
  • A
Climat : dix ans de négociations mondiales (I)
Partagez sur :

CHRONOLOGIE – Retrouvez les principaux rendez-vous qui ont marqué la lutte contre le réchauffement de la planète.

Depuis plus de dix ans, les gouvernements du monde entier ont pris conscience de la dégradation de l’état de santé de la planète. Ils se réunissent régulièrement pour trouver des solutions mais tous les pays ne s’impliquent pas de la même manière. Retour sur les négociations qui ont fait date... ou pas.

3 au 14 juin 1992 : sommet de la terre à Rio de Janeiro

131 chefs d’Etat adoptent l’Agenda 21. Il s’agit d’une liste de 2500 recommandations d’action pour le XXIème siècle. La Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques est ouverte à la signature. Son objectif : stabiliser les concentrations atmosphériques de gaz à effet de serre à un niveau qui empêche toute perturbation humaine dangereuse du système climatique. Après sa ratification par 50 Etats, la convention est entrée en vigueur le 21 mars 1994.

23 au 27 juin 1997 : deuxième sommet de la terre à New York

La 19ème session extraordinaire de l’Assemblée générale des Nations unies (dite "Rio +5") fait le point sur les engagements pris à Rio cinq ans auparavant. Il en ressort que l’Union européenne et les Etats-Unis sont en désaccord total sur la réduction des gaz à effet de serre.

1er au 12 décembre 1997 : troisième conférence des Nations unies à Kyoto

Lors de cette conférence, un protocole à la Convention sur le climat dit "protocole de Kyoto" est adopté. Ce texte engage les pays industrialisés (38 dont les Etats-Unis, le Canada, le Japon, les pays de l'UE et les pays de l’ancien bloc communiste) à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 5, 2% en moyenne d’ici 2012, par rapport au niveau de 1990. Sous la pression d'un groupe de pays conduits par les Etats-Unis, des mécanismes de flexibilité sont créés. Ils permettent à un pays de remplir ses obligations non pas en limitant ses émissions mais en finançant des réductions à l'étranger.

2 au 14 novembre 1998 : quatrième conférence des Nations unies à Buenos Aires

La conférence est marquée par la confrontation entre les pays en développement et les pays industrialisés, seuls concernés dans un premier temps par la mise en œuvre du Protocole de Kyoto. Les Etats-Unis tentent d'accélérer la mise en œuvre des permis d'émission négociables. Ils s’opposent à tout compromis, mais signent le protocole de Kyoto.

> Suite de l'article

> Climat : l'urgence à Copenhague