Cleveland : Ramsey a-t-il tout inventé ?

  • A
  • A
Cleveland : Ramsey a-t-il tout inventé ?
@ Capture
Partagez sur :

Le récit de celui qui affirme avoir libérée les trois disparues semble de plus en plus fantaisiste.

Son témoignage a été diffusé sur les télévisions du monde entier. Charles Ramsey, cet Afro-américain d'une quarantaine d'années, racontait comment il avait libéré les trois disparues de l'Ohio. Mais depuis quelques jours, sa version des faits est démentie par un nouveau "héros", Angel Cordero. Ce dernier assure que c'est lui qui a forcé la porte pour libérer les séquestrées de Cleveland. Europe 1 a enquêté pour démêler le vrai du faux.

> A LIRE - Cleveland : la bataille des héros

"Je l'ai sauvé et j'ai été le premier". Depuis trois jours, un autre héros a fait surface : Angel Cordero. Le soir de la libération des femmes séquestrées, ce dernier rendait visite à ses amis, au 2210 de la rue où Ariel Castro est soupçonné d’avoir enlevé, séquestré et violé les trois jeunes femmes pendant une dizaine d’années à Cleveland. Angel Cordero et ses amis sont sous le porche quand l'homme d’origine dominicaine entend des cris.

angel cordero, cleveland

© MAXPPP

Plus tard, le Dominicain explique aux médias avoir été prévenu par une autre voisine, Aurora Marti, qu’une jeune femme tentait de sortir de la maison d’Ariel Castro. "J’ai traversé la rue et j’ai vu Berry en train de taper à la porte", relate-t-il. Angel Cordero demande à la jeune femme s’il y a le feu chez elle, "mais elle répond que non, qu’elle est séquestrée depuis dix ans". La porte étant fermée par un cadenas, Angel Cordero commence alors à la casser pour que la jeune femme puisse sortir.

"Je l'ai sauvé et j'ai été le premier", déclare-t-il en espagnol. L'amie d'Angel Cordera le confirme : c'est bien lui qui a cassé la porte. "Et quelques minutes plus tard  seulement Ramsey est sorti. Amanda n'a jamais sauté dans les bras de ce type, jamais", assure-t-elle. D'ailleurs, en six jours, pas un seul témoin n'a confirmé l'histoire de Ramsey.

Ramsey, plus vendeur. Et selon les premiers éléments de l'enquête, Amanda a bien appelé les policiers depuis le 2210 de la rue, où Angel a passé la soirée ce jour là. Problème, ce dernier ne parle pas anglais et c'est notamment pour ça que son histoire a été moins entendue que celle de son voisin, Charles Ramsey, dont le langage fleuri et le visage expressif ont fait les délices des chaînes américaines. Il a par ailleurs fallu attendre que les médias trouvent un traducteur pour entendre le témoignage d'Angel Cordero, raconté d'un ton plat à désespérer un producteur de show.

> PORTRAIT : Charles Ramsey, le héros de l'Amérique

Charles Ramsey semble en effet beaucoup plus vendeur. Si bien que samedi, on lui a offert une tournée média à Washington. Les policiers sont embêtés mais ne peuvent pas parler car ils vont témoigner au procès. L'un deux a toutefois glissé à Europe 1 que Ramsey "a quand même aidé et il mérite quelque chose." De son côté, Angel est un peu énervé. Mais il prend les choses avec calme. Même si ce n'est que dans un an, lors du procès, que la vérité éclatera.