Cleveland : "l'horreur" de la fille de Castro

  • A
  • A
Cleveland : "l'horreur" de la fille de Castro
Angie Gregg, la fille d'Ariel Castro, s'est confiée sur CNN.@ CAPTURE D'ECRAN YOUTUBE
Partagez sur :

VIDÉO - La mère du ravisseur demande pardon, l’une de ses filles dit vivre un "film d'horreur".

L’info. Elle ne pleurera pas pour lui. Angie Gregg, la fille aînée d’Ariel Castro, l’homme qui est accusé d’avoir enlevé, séquestré et violé trois jeunes femmes pendant dix ans à Cleveland, a décrit sur CNN le "film d’horreur" qu’elle vit depuis la découverte des victimes. "C’est comme regarder un mauvais film dans lequel nous serions les personnages principaux, sans rien soupçonner de ce qui se passait", a-t-elle lancé.

La maison toujours fermée à clé. Angie Gregg raconte notamment que son père "ne voulait jamais quitter sa maison plus d'un jour".  Quant à "toutes ces choses bizarres remarquées ces dernières années", elles font "sens maintenant" pour la jeune femme, décrivant "la manière dont il fermait si soigneusement à clé toute sa maison, certaines parties de la maison aussi, ou encore le fait que quand on dînait chez ma grand-mère il partait une heure, puis revenait sans donner d'explication".

L'interview d'Angie Gregg :

Ariel Castro, ancien chauffeur de bus, a eu une fille avec l’une de ses captives, Amanda Berry. Jocelyn, 6 ans, née en captivité, a été libérée lundi soir. Il y a deux mois, Angie Gregg assure que son père lui a montré la photo d’une petite fille sur son portable. "Regarde comme elle est mignonne, c'est la fille d'une de mes amies", lui aurait-il alors dit. "Je lui ai dit: ‘mais papa, cette petite fille ressemble à Emily, ma petite sœur’. Et il m'a dit: ‘non, ce n'est pas mon enfant, c'est l'enfant d'une des mes amies avec quelqu'un d'autre’". Et la fille du ravisseur d’affirmer : "si vous m'aviez interviewée la semaine dernière, je vous aurais dit qu'il était le plus gentil des pères et des grand-pères", ajoutant : "je ne veux plus jamais le voir".

"Je suis désolée pour tout". Arlene Castro, une autre des filles d’Ariel Castro, a elle aussi répondu aux questions des médias, assurant sur ABC qu’elle était "dévastée" par l’affaire. Elle est la dernière personne à avoir vu Gina DeJesus, son amie, avant son enlèvement, il y a dix ans. Ariel Castro a d’ailleurs utilisé l’amitié entre les deux adolescentes pour enlever Gina DeJesus, en lui proposant de la déposer chez lui pour qu’elle puisse voir Arlene. "J’aimerais vraiment te voir, Gina, et te présenter mes enfants. Je suis désolée pour tout", lance la jeune femme, en pleurs.

L'interview d'Arlene Castro :

Sa mère implore le pardon. La mère d’Ariel Castro, Lillian Rodriguez, s’est elle aussi exprimée. Elle aussi en larmes, elle confie "souffrir beaucoup". "J’ai un fils malade qui a commis un acte très grave", explique-t-elle, avant d’implorer : "je demande pardon à ces mère. Puissent ces jeunes filles me pardonner".

L'interview de Lillian Rodriguez :

Une autre fille en prison. L’autre fille d’Ariel Castro, Emily, ne risque pas de s’épancher dans les médias : d’après CNN, elle est actuellement emprisonnée dans l’Indiana, où elle purge une peine de 25 ans de réclusion pour avoir tenté de tuer son bébé en 2007.