Cleveland : l'effarement des voisins

  • A
  • A
Cleveland : l'effarement des voisins
@ Capture WKYC
Partagez sur :

VIDEO - Les habitants sont sous le choc après la découverte de ces trois filles disparues il y a une dizaine d'années.  

L'INFO. C'est l'effarement tout près du 2207 Seymour Avenue de Cleveland dans l'Ohio. Trois jeunes femmes portées disparues aux Etats depuis une dizaine d'années ont été retrouvées en vie dans une maison d'un quartier résidentiel habituellement calme avec ses maisons en bardeaux et ses jolis porches. Juste après cette découverte et à l'arrivée des secours, les voisins sont sortis dans la rue, stupéfaits par cette nouvelle. Les télévisions américaines ont montré des scènes de joie où beaucoup de riverains ont applaudi.   

>>> A lire : Ohio : séquestrées pendant dix ans

Avec un enfant de quatre ou cinq ans. Charles Ramsey, le nouveau "héros" des Etats-Unis, qui a participé à leur libération, a été aidée par un autre habitant de ce quartier de Cleveland, Angel Cordero. Il vivait aussi à proximité et a cassé la porte pour sortir les femmes séquestrées. "Elle (Amanda Berry, ndlr) m'a appelé pour l'aider à ouvrir la porte. Elle m'a dit que cela faisait dix ans qu'elle était dedans. Elle était nerveuse. Elle me dit qu'elle était désespérée, qu'elle était avec un enfant de quatre ou cinq ans", assure cet homme sur ABC. "J'ai reconnu Amanda car j'avais déjà vu des photos d'elle", ajoute-t-il.

Des pleurs dans le voisinage. Beaucoup de voisins parlent de miracles. Certains ont même pleuré en apprenant la nouvelle. Judy Martin, interrogée par ABC, est submergée par l'émotion. "Oh mon dieu ! Nous attendions cela depuis tellement longtemps. Et de penser qu'il y avait une autre petite fille… Tous les ans, nous faisions un rassemblement pour Amanda Berry et Gina DeJesus. Nous avions demandé à tout le monde de regarder autour de chez eux, de regarder à l'endroit même où elles ont été trouvées. En bas de la rue… Je suis toute retournée et reconnaissante", témoigne cette femme.

Kayla Rogers, 23 ans, qui a été à l'école avec Gina DeJesus, a rejoint la foule près de la maison où était retenue son amie. "C'est fou, je reste sans voix. En général, on ne retrouve pas les gens qui disparaissent", s'est-elle enthousiasmée dans le Plain Dealer.

 "L'espoir ne m'a jamais quitté. Je vais lui donner le plus gros câlin possible à sa sortie de l'hôpital", se réjouit-elle.

Charlie Czorb, un voisin, a confié lui qu'il avait été abasourdi par le fait que les trois jeunes femmes soient restées si longtemps dans cette maison sans que personne ne s'en rende compte : "ces filles étaient enfermées dans notre propre arrière-cour", s'est-il exclamé.