CIV : l'arrestation de Blé Goudé non confirmée

  • A
  • A
CIV : l'arrestation de Blé Goudé non confirmée
Nommé ministre de la Jeunesse, Charles Blé Goudé a été l'un des piliers du régime Gbagbo au cours de la crise ivoirienne.@ Reuters Thierry Gouegnon
Partagez sur :

Un porte-parole du gouvernement ivoirien a annoncé son arrestation avant de se rétracter.

L'annonce de l'arrestation de Charles Blé Goudé, chef des "jeunes patriotes" émanant vendredi de Patrick Achi, porte-parole du nouveau gouvernement ivoirien, s'est révélée erronée. "Les premières informations que j'avais n'ont pas été confirmées par la suite", a fait savoir Patrick Achi. La mission des Nations unies en Côte d'Ivoire a indiqué de son côté ne pas disposer d'information sur le sort de Charles Blé Goudé.

Un des piliers du régime de Gbagbo

Nommé ministre de la Jeunesse, Charles Blé Goudé a été l'un des piliers du régime Gbagbo au cours de cette crise, multipliant les meetings à travers la métropole. Orateur hors pair, ancien leader étudiant mais aussi homme d'affaires avisé, Charles Blé Goudé n'a eu de cesse de pourfendre les "rebelles" d'Alassane Ouattara, l'ex-puissance coloniale française et l'ONU, se posant en défenseur de la "souveraineté" ivoirienne.

Quelques jours avant la chute de son mentor, il avait appelé, depuis un lieu tenu secret, à un "dialogue inter-ivoirien", prévenant qu'il n'y aurait "pas de réconciliation sans" Laurent Gbagbo. Surnommé "le général de la rue" pour sa capacité à mobiliser les jeunes, il avait déjà été le fer de lance de manifestations, parfois violemment antifrançaises, aux heures chaudes de la crise de 2002-2004 née du putsch raté de septembre 2002 contre Laurent Gbagbo.