Cisjordanie : deux Palestiniens tentent de poignarder des policiers, l'un est abattu

  • A
  • A
Cisjordanie : deux Palestiniens tentent de poignarder des policiers, l'un est abattu
La série d'attaques commise depuis quelques jours coïncide avec la fin des congés musulmans et l'approche des grandes fêtes juives de Rosh Hashana, Yom Kippour et Souccot à partir de début octobre.@ HAZEM BADER / AFP
Partagez sur :

Un Palestinien qui tentait d'attaquer à l'arme blanche deux policiers israéliens a été abattu, lundi à Hébron, en Cisjordanie, tandis qu'un autre a été grièvement blessé par un tir de la police.

Un Palestinien a été abattu et un autre gravement blessé alors qu'ils tentaient de poignarder des policiers israéliens, lundi à Hébron, dans le sud de la Cisjordanie occupée, a indiqué la police israélienne.

Le Palestinien blessé est dans un état critique, selon la police. Les faits sont survenus à proximité du tombeau des Patriarches (mosquée d'Ibrahim pour les musulmans), lieu saint révéré par les juifs et les musulmans dont les abords ont été le théâtre de plusieurs attaques au cours des derniers mois.

Série d'attaques. Plus tôt dans la journée, un Palestinien a blessé deux policiers israéliens à Jérusalem-Est avant d'être lui aussi grièvement blessé par un tir de la police. L'agresseur a grièvement blessé au cou une policière de 38 ans, et moins sévèrement un policier d'une quarantaine d'années, a-t-on appris auprès des hôpitaux. Le second policier a riposté en ouvrant le feu sur l'assaillant. Ce dernier, atteint à la tête et aux jambes, a été hospitalisé dans un état critique, selon l'hôpital Hadassah.

"État d'alerte renforcée". Le Premier ministre israélien Benjamin a annoncé dimanche que "les forces de sécurité sont en état d'alerte renforcée" en prévision des fêtes juives pour "défendre notre peuple pendant cette période délicate". Les Israéliens dénoncent des incitations palestiniennes à la haine propagées selon eux par les médias et les réseaux sociaux et veulent former une équipe pour contrer la "désinformation". Selon des analystes, les attaques palestiniennes résultent des vexations de l'occupation israélienne qui dure depuis près d'un demi-siècle, de l'absence de toute perspective proche d'indépendance, des frustrations économiques et des dissensions interpalestiniennes.