Cisjordanie: 77 Palestiniens blessés en 24 heures

  • A
  • A
Cisjordanie: 77 Palestiniens blessés en 24 heures
@ MENAHEM KAHANA / AFP
Partagez sur :

Le regain de tension observé à Jérusalem Est a donné lieu à de nombreux échauffourées.

Le Croissant-Rouge palestinien a indiqué dimanche que 77 Palestiniens avaient été blessés par des tirs israéliens en 24 heures, alors que Palestiniens et Israéliens sont engagés dans un nouveau cycle de violences en Cisjordanie et Jérusalem-est occupées. "Il y a eu 18 blessés par balles réelles et 59 autres par des balles en caoutchouc" au cours des dernières 24 heures, a indiqué la porte-parole du Croissant-Rouge Errab Foqaha. Elle a ajouté que 139 Palestiniens avaient été traités après avoir inhalé du gaz lacrymogène et six autres après avoir été battus par des soldats ou des colons israéliens, qui ont, depuis samedi, multiplié les attaques contre les villages palestiniens de Cisjordanie.

Le porte-parole des services de sécurité palestiniens, Adnane al-Damiri, a dénoncé une hausse des attaques de colons. "Cette escalade de la violence des colons est clairement faite sous la protection du gouvernement israélien, car ils ne pourraient pas mener de telles attaques sans être couverts par leur gouvernement", a-t-il déclaré à l'AFP. Face à cette "escalade", les responsables des services de sécurité palestiniens se réuniront lundi avec le Premier ministre Rami Hamdallah et le président Mahmoud Abbas, a-t-il ajouté.

Israël a pris dimanche la mesure exceptionnelle de boucler pour deux jours la Vieille ville de Jérusalem aux Palestiniens après deux attaques au couteau qui ont fait deux morts israéliens. Habituellement grouillante, la Vieille ville avait dimanche pour une grande part des airs à la fois de ville fantôme et de camp retranché, avec ses magasins fermés, ses ruelles parcourues seulement par les touristes et ses portes gardées par des centaines de policiers, ont constaté les journalistes de l'AFP.

La fermeture concerne l'immense majorité des quelque 300.000 Palestiniens de Jérusalem-Est (partie de Jérusalem occupée en 1967 et annexée par Israël) qui ne vivent pas dans la Vieille ville. Pendant deux jours, seuls les Israéliens, les résidents de la Vieille ville, les touristes, les commerçants et les élèves des écoles situées entre les remparts pourront pénétrer dans la Vieille ville.