Cisjordanie : 3 Palestiniens tués après deux attaques séparées

  • A
  • A
Cisjordanie : 3 Palestiniens tués après deux attaques séparées
La voiture bélier utilisée par l'un des trois Palestiniens.@ HAZEM BADER / AFP
Partagez sur :

Ils ont mené deux attaques à l'entrée d'une colonie proche d'Hébron lundi matin, blessant quatre soldats israéliens.

Trois Palestiniens ont attaqué des soldats israéliens et blessé quatre d'entre eux à l'arme à feu et à la voiture bélier avant d'être abattus à l'entrée d'une colonie voisine de Hébron, dans le sud de la Cisjordanie occupée, a annoncé l'armée israélienne.

Des piétons visés à un arrêt de bus. Deux assaillants armés d'un pistolet et d'une mitraillette ont ouvert le feu sur des piétons à un arrêt de bus à l'entrée de la colonie de Kiryat Arba avant d'être abattus par les forces de l'ordre, a indiqué l'armée. Un soldat a été blessé, a dit l'armée. Quelques minutes plus tard, un troisième Palestinien a mené une attaque à la voiture bélier contre un véhicule militaire israélien, avant d'être abattu à son tour, a indiqué l'armée. Un officier et deux soldats ont été blessés dans cette nouvelle attaque. Les auteurs de ces attaques ont été identifiés par le ministère palestinien de la Santé comme Qassem Abou Ouda, 30 ans, Amir Jouneidi, 22 ans, tous deux originaires de Hébron, et Youssef Tarayra, 18 ans, de Bani Naïm, un village voisin.

Vague de violences. La Cisjordanie, Jérusalem et Israël sont en proie à une vague de violences qui a coûté la vie à 193 Palestiniens, 28 Israéliens, deux Américains, un Erythréen et un Soudanais depuis le 1er octobre. La plupart des Palestiniens morts sont des auteurs ou auteurs présumés d'attaques. D'autres ont été tués dans des affrontements avec les forces israéliennes, d'autres encore dans des frappes israéliennes sur la bande de Gaza en représailles à des tirs de roquettes palestiniennes sur Israël.

500 colons dans le secteur d'Hebron. Bon nombre des attaques palestiniennes se sont produites dans le secteur d'Hébron, poudrière où 500 colons vivent barricadés sous haute protection militaire parmi 200.000 Palestiniens. Les forces de sécurité israéliennes disent avoir noté un recours accru aux armes à feu dans les attaques palestiniennes au cours des dernières semaines.