Cinq pays de l’Otan vont fournir des armes à Kiev

  • A
  • A
Cinq pays de l’Otan vont fournir des armes à Kiev
@ Reuters
Partagez sur :

ARMEMENT - Cinq Etats dont la France vont fournir des armes à Kiev, alors que le cessez-le-feu actuel semble très fragile.

Des armes pour l’Ukraine. L'Ukraine a conclu un accord lors du sommet de l'Otan au Pays de Galles prévoyant la fourniture d'armes et de conseillers militaires par cinq Etats membres de l'Alliance atlantique, a indiqué un conseiller du président ukrainien Petro Porochenko, dimanche. "Lors du sommet de l'Otan, des accords ont été conclus sur la fourniture de conseillers militaires et d'équipements d'armements modernes par les Etats-Unis, la France, l'Italie, la Pologne et la Norvège", a dit Iouri Lissenko sur sa page Facebook.

>> LIRE AUSSI : Marioupol se prépare à des combats de rue

Une manœuvre habile. Le conseiller n'a pas fourni de détails supplémentaires et sa déclaration n'a pas pu être confirmée dans l'immédiat. Petro Porochenko avait assisté au sommet des pays alliés qui se sont réunis pendant deux jours cette semaine à Newport au Pays de Galles. Les responsables de l'Otan ont expliqué que l'Alliance ne fournirait pas d'armes à l'Ukraine qui ne fait pas partie de l'organisation mais que les Etats membres pouvaient prendre cette initiative à titre individuel.

Ukraine

© Reuters

Premier mort depuis le cessez-le-feu. Sur le terrain, la situation reste tendue malgré le cessez-le-feu. Une femme a été tuée par des tirs dans la nuit à Marioupol, première victime depuis le cessez-le-feu instauré vendredi, a annoncé dimanche la mairie de ce port stratégique du sud-est de l'Ukraine.

>> LIRE AUSSI : Le cessez-le-feu est bien fragile

"Une femme a été tuée et trois habitants de Marioupol blessés", a indiqué la mairie dans un communiqué, précisant que les rebelles prorusses ont tiré sur un check-point à la sortie est de la ville et détruit une station service.  "Dans la nuit de samedi à dimanche, en violant l'accord du cessez-le-feu, les rebelles ont tiré sur le point de contrôle dans le district Vostotchny à l'entrée de la ville", souligne la mairie. Dimanche matin, la situation à Marioupol était "calme et sous contrôle", toujours selon la municipalité.

Port stratégique sur les bords de la mer d'Azov dont le contrôle permettrait de relier la frontière russe à la péninsule de la Crimée annexée en mars par la Russie, Marioupol craint depuis plusieurs jours un assaut des rebelles prorusses. Kiev et les rebelles ont scellé vendredi à Minsk un cessez-le-feu à l'issue de négociations entre le "groupe de contact" (Russie, Ukraine, OSCE) et les séparatistes.