Six morts dans un puissant séisme en Inde

  • A
  • A
Six morts dans un puissant séisme en Inde
@ Deepak Shijagurumayum / AFP
Partagez sur :

Le tremblement de terre, d'une magnitude de 6,7, a frappé lundi matin le nord-est de l'Inde, une zone à fréquente activité sismique.

Au moins six personnes ont été tuées dans le puissant séisme qui a touché le nord-est de l'Inde tôt lundi matin, selon un bilan des autorités indiennes. Selon l'Institut américain de géologie (USGS), le tremblement de terre d'une magnitude de 6,7 a frappé tôt lundi, à 4 heures 35, à 29 kilomètres au nord-ouest d'Imphal, capitale de l'Etat indien de Manipur, où des dizaines de bâtiments ont été endommagés.

Des blessés dans des bousculades. La secousse a fait cinq victimes en Inde et une au Bangladesh, probablement décédée d'une crise cardiaque, tandis que des dizaines d'autres personnes ont été blessées, souvent dans des bousculades d'habitants paniqués. Des immeubles ont été endommagés à Imphal, capitale de l'Etat du Manipur et ville la plus proche de l'épicentre.

Aucune victime n'a été signalée en Birmanie. Selon la police du Bangladesh, 40 personnes ont été hospitalisées dans la capitale Dacca, dont un étudiant qui se trouvait dans un état critique après avoir sauté d'un balcon du quatrième étage.

Panique à Calcutta. Les secousses ont été ressenties jusqu'à Calcutta, située à environ 600 kilomètres au sud-ouest, dans l'Etat du Bengale occidental, où les bâtiments ont tremblé. "Beaucoup de gens sont sortis de leurs maisons dans la panique", a déclaré un habitant, Rabin Dev. 

Une zone à risque. Les sept Etats du nord-est de l'Inde, rattachés au reste du pays par un étroit corridor de territoire, sont situés dans une zone à fréquente activité sismique. En 1950, des dizaines de villages avaient été engloutis et plus de 1.500 personnes avaient péri dans un puissant tremblement de terre de magnitude 7,6, dont l'épicentre était au Tibet, mais dont les dégâts les plus importants avaient été recensé dans l'Etat de l'Assam en Inde.