Cinq morts dans un attentat suicide contre des soldats au Yémen

  • A
  • A
Cinq morts dans un attentat suicide contre des soldats au Yémen
Cinq nouvelles recrues de l'armée yéménite ont été tuées dans un attentat suicide.@ ABDULLAH AL-QADRY / AFP
Partagez sur :

La situation reste tendue au Yémen. Un nouvel attentat suicide dans l'une des principales villes du pays a fait cinq morts.

Cinq nouvelles recrues de l'armée ont été tuées dans un attentat suicide mardi à Aden, deuxième ville du Yémen, a annoncé une source de sécurité.

Une ceinture d'explosifs. L'attaque n'a pas été immédiatement revendiquée, mais cette source de sécurité a accusé le groupe djihadiste Al-Qaïda qui est actif à Aden et dans le sud du Yémen. "Un kamikaze s'est fait exploser au milieu d'un groupe de jeunes soldats qui se rendaient à leur base à Aden, tuant cinq recrues et blessant d'autres", a déclaré cette source. "Le kamikaze, qui appartient à Al-Qaïda, a avancé à pied vers les recrues avant d'activer sa ceinture d'explosifs", a-t-elle précisé.

Des attentats qui se multiplient. Les attaques, revendiquées ou attribuées à des groupes djihadistes, contre les forces gouvernementales se sont multipliées ces derniers mois dans le sud, dans des tentatives apparentes d'entraver les efforts du pouvoir de remettre sur pied l'armée et les forces de sécurité. Samedi dernier, vingt soldats ont été tués lors d'une embuscade dans une ville côtière du sud du pays, mais Al-Qaïda a démenti être responsable de la tuerie. A la mi-février, un attentat revendiqué par le groupe Etat islamique avait fait 14 morts dans un camp militaire à Aden où de jeunes recrues suivaient un cycle de formation.