Attaque contre une université au Pakistan : 21 morts

  • A
  • A
Attaque contre une université au Pakistan : 21 morts
@ AFP
4 partages

Les talibans pakistanais revendiquent cette attaque, dont le bilan passe à 21 morts, selon la police. 

Au moins vingt-et-une personnes sont mortes lors de l'attaque de l'université par des hommes armés à Charsadda, une ville située à une cinquantaine de kilomètres de Peshawar, selon les services de secours et de police. 

Au moins vingt-et-un morts. "Au moins 21 personnes ont été tuées et plus de 30 blessées, dont des étudiants, du personnel et des gardes de sécurité", a expliqué le chef de la police régionale, Saeed Wazir. Selon lui, l'opération est terminée et les forces de sécurité patrouillent la zoneSelon lui, "la plupart des étudiants ont été tués par balles par les assaillants dans des résidences pour garçons" du campus de Bacha Khan à Charsadda, une ville située à une cinquantaine de kilomètres de Peshawar.

Attaque revendiquée par les talibans. Les talibans pakistanais revendiquent cette attaque. "Nos quatre kamikazes ont mené l'attaque contre l'université de Bacha Khan aujourd'hui", a déclaré par téléphone un commandant des insurgés, Umar Mansoor, depuis un lieu inconnu. Ce chef rebelle fait partie de la faction Tehreek-e-Taliban Pakistan(TTP) de Hakimullah Mehsud, qui porte le nom d'un commandant taliban tué par un drone américain en novembre 2013. "Cette attaque a été lancée en réprésailles à l'opération Zarb-e-Azb", vaste offensive antiterroriste actuellement menée par l'armée dans les zones tribales du nord-ouest frontalières de l'Afghanistan.

Baisse du nombre d'attentats en 2015. Le pire attentat du pays a été perpétré il y a un peu plus d'un an dans une école de Peshawar, prise d'assaut par des talibans qui avaient massacré de sang froid plus de 150 personnes, en majorité des écoliers, lors d'une offensive de plusieurs heures. Cette attaque, qui a traumatisé un pays déjà secoué par une décennie de violences, a déclenché une campagne contre l'extrémisme au Pakistan, où l'armée a intensifié son offensive contre les groupes armés. En conséquence, le nombre d'attentats a nettement baissé en 2015. Mardi néanmoins, un attentat suicide à la périphérie de Peshawar a coûté la vie à 10 personnes.