L'offensive à Gaza a fait plus de morts qu'en 2012

  • A
  • A
L'offensive à Gaza a fait plus de morts qu'en 2012
@ REUTERS/Ammar Awad
Partagez sur :

PROCHE-ORIENT - L'Egypte a proposé un cessez-le-feu, demandant aux Israéliens et aux Palestiniens de cesser les hostilités mardi à 6 heures.

L'INFO. Les raids aériens israéliens dans la bande de Gaza ont fait 184 morts et 1.287 blessés en sept jours, selon un dernier bilan des services de secours, qui dépasse désormais celui enregistré lors de l'offensive de novembre 2012. Lundi, dix Palestiniens dont un enfant ont péri dans des frappes et deux autres personnes - un homme et une femme - ont succombé à des blessures subies dimanche. Ce conflit est plus meurtrier que l'offensive de novembre 2012, qui visait déjà à faire cesser les tirs de roquettes de Gaza. En une semaine 177 Palestiniens et six Israéliens avaient alors été tués. 

Abbas demande de placer la Palestine sous la "protection internationale". Le président palestinien Mahmoud Abbas a demandé à l'ONU de placer l'Etat de Palestine sous la "protection internationale" des Nations unies, a annoncé dimanche l'OLP. Le président Abbas a adressé une lettre au secrétaire général Ban Ki-moon, afin de "placer officiellement l'Etat de Palestine sous le régime de protection internationale de l'ONU", a précisé l'Organisation de libération de la Palestine (OLP). 

Des pompiers palestiniens à Gaza

© REUTERS

>>> A lire aussi : Gaza : après une semaine de frappes, la fuite des civils

Les victimes sont en grande majorité des civils. Le Centre palestinien pour les droits de l'Homme (PCHR), basé à Gaza, a annoncé dimanche que plus des trois-quarts des victimes étaient des civils. L'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) a pour sa part souligné la forte proportion de mineurs parmi ces victimes. "Toutes les indications montrent, et je trouve cela particulièrement dramatique, que les femmes et les enfants représentent un nombre assez considérable des victimes des frappes actuelles. Actuellement, plus d'un quart des morts sont des enfants", a déclaré lundi le commissaire général de l'UNRWA, Pierre Krahenbuhl. Depuis le début mardi de l'opération israélienne, quatre Israéliens ont été grièvement blessés par des tirs de roquettes, mais aucun n'a été tué.

>>> A lire aussi: Gaza, Israël : les tirs et la peur

Ecoutez le reportage sur place d'Europe 1



"En l'espace de cinq minutes, on a reçu deux...par Europe1fr

L'Egypte tente de rejouer les médiatrices. L'Egypte a proposé lundi soir une initiative pour mettre fin au conflit dans la bande de Gaza, demandant aux Israéliens et aux Palestiniens de cesser les hostilités à compter de mardi à 06H00 GMT. Le Caire a proposé ce cessez-le-feu peu à la veille de l'arrivée au Caire du secrétaire d'Etat américain John Kerry, qui a ces derniers mois multiplié les navettes entre Palestiniens et Israéliens.

L'Egypte propose d'accueillir sous 48 heures après l'entrée en vigueur de la trêve deux délégations palestinienne et israélienne de haut niveau pour ouvrir ces discussions sur son territoire. En 2012, sous la présidence de l'islamiste Mohamed Morsi, le paysavait négocié la fin des hostilités. Le Caire affirme être en contact à la fois avec Israël et le Hamas, mais s'être heurtée à "l'entêtement" des protagonistes.