Cigarettes légères : les fumeurs sciemment trompés sur le produit

  • A
  • A
Cigarettes légères : les fumeurs sciemment trompés sur le produit
Partagez sur :

Une cour d'appel fédérale américaine a estimé vendredi que l'industrie du tabac avait sciemment trompé les fumeurs en s'entendant pour labelliser des cigarettes "légères" alors qu'elles étaient aussi nocives pour la santé.

Les cigarettiers ont menti. C’est le jugement rendu par la cour d'appel fédérale américaine selon lequel, les industriels du tabac ont caché pendant des dizaines d'années, en concertation et en connaissance de cause, les effets nocifs du tabac. La cour a également confirmé la décision de la juge fédérale de première instance de les obliger à retirer les mentions "trompeuses" comme "légères" ou "naturelles" des paquets de cigarettes.

La cour d'appel a en revanche refusé de contraindre les plaignants à financer une campagne nationale de prévention contre le tabac, ainsi que d'associer à sa décision l'obligation qu'ils s'acquittent d'une amende équivalente aux bénéfices enregistrés grâce à la tromperie sur les cigarettes légères. L'affaire opposait l'Etat américain à plusieurs industriels du tabac, dont le puissant Philip Morris et Reynolds.

L'industrie du tabac est confrontée depuis une dizaine d'années aux Etats-Unis à une série de poursuites judiciaires dénonçant ses mensonges sur les dangers du tabac. En France, l'interdiction de la mention "light" sur les paquets est intervenue en mars 2003, au moment de l'apparition de la mention "Fumer tue".