Chine : le Parti promet des sanctions contre les émeutiers

  • A
  • A
Chine : le Parti promet des sanctions contre les émeutiers
Partagez sur :

Un retour au calme semble se profiler au Xinjiang.

Le régime chinois hausse le ton. Les plus hauts dirigeants du Parti communiste se sont réunis mercredi soir autour du président Hu Jintao et ont promis des "punitions sévères" aux responsables des émeutes interethniques d'Urumqi au Xinjiang (nord-ouest du pays).

Le président chinois Hu Jintao avait décidé, mercredi, d’écourter sa visite en Italie à l’occasion du G8 en raison des troubles interethniques dans son pays.

"Toute personne coupable de meurtre lors des troubles dans la capitale régionale du Xinjiang sera condamnée à mort" a affirmé, mercredi, le chef du parti communiste d'Urumqi, Li Zhi,

Un retour à la normale semble se profiler à Urumqi, jeudi. Sensiblement moins nombreux que la veille, militaires et policiers anti-émeutes continuaient néanmoins de séparer physiquement les quartiers des Hans, l'ethnie majoritaire en Chine, des Ouïghours, les musulmans turcophones composant la principale minorité du Xinjiang.