Chine : des drones pour surveiller les élèves tricheurs

  • A
  • A
Chine : des drones pour surveiller les élèves tricheurs
@ AFP/GETTY IMAGES/ETHAN MILLER
Partagez sur :

Dans une province de l'ouest de la Chine, des drones devraient voler au-dessus de deux centres d'examen pour empêcher la "triche électronique".

Si les étudiants chinois déploient des trésors d'imagination pour tricher aux examens, Pékin a décidé de riposter en investissant dans la technologie. Le site chinois Edu People a dévoilé que des drones allaient être déployés au-dessus de deux salles d'examen de Luoyang, dans la province de Henan dans l'ouest de la Chine. Selon le site américain Wired, les drones ne vont pas filmer les éventuels tricheurs à l'intérieur de la salle, mais doivent brouiller les signaux radio utilisés par les étudiants pour obtenir des réponses à distance.

Pour réussir l'équivalent du bac, les lycéens chinois développent des techniques de triche très élaborées. Wired évoque notamment de stylos qui envoient les questions du test par ondes radio avant que les réponses soient reçues par l'étudiant via une discrète oreillette. Les drones doivent donc couper les signaux radio envoyés depuis la salle d'examen. Les appareils devraient voler à plus de 500m dans le ciel et doivent permettre de repérer l'émetteur et le récepteur du signal radio.

Si la province de Henan met le paquet sur la surveillance, c'est que le "gaokao" est réputé pour être un examen extrêmement exigeant et stressant pour les jeunes Chinois qui rêvent d'entrer à l'université. Chaque année, des millions d'étudiants subissent une pression familiale et scolaire pour réussir le concours.