Chine : déjà un cancer du poumon à 8 ans

  • A
  • A
Chine : déjà un cancer du poumon à 8 ans
@ Reuters
Partagez sur :

Elle est devenue la plus jeune personne atteinte de cette maladie à cause de la pollution atmosphérique.

L'INFO. C'est un phénomène extrêmement rare mais qui commence sérieusement à se développer.  Des médecins chinois ont affirmé avoir diagnostiqué un cancer du poumon… chez une fillette de 8 ans. La cause ? La pollution atmosphérique, devenue un véritable fléau pour la santé publique. L'enfant, dont l'identité n'a pas été dévoilée, a décroché un triste record : celle de la plus jeune personne atteinte d'un cancer pulmonaire dans l'Empire du milieu.

Ils sont normalement diagnostiqués à 70 ans. Le malheur de cette fillette : elle habite à proximité d'un axe routier très fréquenté de la province orientale du Jiangsu, a rapporté l'agence de presse Chine nouvelle. Selon le Dr. Jie Fengdong, médecin d'un hôpital spécialisé en cancérologie de la ville de Nankin, la fillette a respiré, sur une longue période, de la poussière et des particules nocives. Pourtant, les cancers du poumon sont rarissimes chez les enfants et sont diagnostiqués en moyenne à l'âge de 70 ans, selon l'American Cancer Society.

chine pollution smog REUTERS 930620

© REUTERS

Des centaines de milliers de morts chaque année. Malheureusement, ce diagnostic illustre le plus grave problème de santé publique auquel doit faire face la Chine aujourd'hui. La pollution atmosphérique provoque en effet des centaines de milliers de morts prématurées chaque année. En trente ans, le nombre de décès dus à des cancers du poumon a été multiplié par plus de quatre dans le pays, selon les autorités sanitaires. Le cancer est notamment devenu la première cause des décès dans la capitale, Pékin.

40 fois le plafond de l'OMS. Sont jugées particulièrement dan&égereuses les particules PM 2,5 -d'un diamètre inférieur ou égal à 2,5 microns-, qui pénètrent profondément dans les poumons. A Pékin et dans d'autres métropoles chinoises, la densité de PM 2,5 atteint régulièrement des taux dépassant de près de 40 fois le plafond préconisé par l'OMS.

La combustion du charbon. Cette pollution industrielle est due en partie au marché automobile, le premier mondial, qui tire plus de 70% de son énergie de la combustion du charbon. L'environnement de la Chine est également menacé par ses nombreuses autres industries polluantes, son trafic routier en constante expansion ainsi que son laxisme pour protéger les écosystèmes.

Une "Airpocalypse" qui frappe le nord. Cette pollution à grande échelle, qui a déjà le surnom d'"Airpocalypse", est visible à l'œil nu. En octobre dernier, un épais nuage s'est abattu sur le nord de la Chine. "Pour rendre compte de l’ampleur du phénomène, la NASA et la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) ont publié une image satellite montrant l’immense nuage (en gris foncé) recouvrant le nord-est du pays", écrit Le Monde.fr qui a repéré le cliché.

Le "smog", ce brouillard dû à la pollution, avait même littéralement paralysé Harbin, une métropole du nord du pays de 10 millions d'habitants. Les écoles, les transports, l'aéroport et les autres réseaux de transports étaient restés fermés quelques jours.



La pollution paralyse une ville chinoisepar lemondefr

Un problème qui remonte au sommet de l'Etat. Face à l'ampleur de cette catastrophe en cours, Pékin a présenté un plan de lutte contre la pollution couvrant la période de 2013 à 2017. Il prévoit notamment de faire passer le recours du charbon sous les 65% de sa consommation énergétique totale et augmenter la part d'énergies non fossiles. Mais ce n'est pas tout. Le régime chinois s'inquiète également pour sa sécurité. Comme le relève Le Monde.fr, la pollution est telle qu'elle aveugle les caméras de vidéosurveillance. Pékin craint donc qu'une attaque terroriste puisse être menée et a donc demandé à une équipe de scientifiques de proposer des solutions alternatives à la vidéo protection classique. Réponse attendue dans quatre ans.

sur le même sujet

• EN IMAGES - La pollution en Chine... se voit depuis l'espace

• ZOOM - Pékin veut "aspirer" la pollution

• L'INFO - La Chine suffoque à cause de la pollution