Chine : décès d’un grimpeur urbain qui se filmait en direct sur Internet

  • A
  • A
Chine : décès d’un grimpeur urbain qui se filmait en direct sur Internet
Wu Yongning était un "rooftopper" célèbre en Chine (illustration).@ GREG BAKER / AFP
Partagez sur :

Un grimpeur urbain chinois, suivi par plus de 60.000 personnes sur Internet, est décédé après une chute du 62e étage d'un immeuble, filmée en direct.

La chute mortelle d'un jeune Chinois adepte de l'escalade, qui se filmait sur le toit d'un gratte-ciel pour gagner un pari, a incité la presse officielle du pays à alerter sur les dangers de la diffusion de vidéos en direct. Wu Yongning, âgé de 26 ans, a fait une chute du sommet d'un immeuble de 62 étages à Changsha, dans le centre du pays, le 8 novembre dernier.

Un défi pour 13.000 euros. Le jeune homme, qui comptait plus de 60.000 abonnés sur Weibo, l'équivalent chinois de Twitter, se filmait dans le but de remporter un prix de 100.000 yuans (près de 13.000 euros), selon la presse officielle. Son décès rappelle de la nécessité d'une plus grande supervision des applications de diffusion de vidéos en direct, écrit mardi le China Daily.

Des millions de vues. Des dizaines de milliers de Chinois publient des vidéos d'eux-mêmes dans l'espoir de devenir célèbres, en particulier dans les domaines du commerce électronique, des réseaux sociaux et des jeux vidéos. Les vidéos de Wu, qui escaladait de hauts immeubles sans matériel de sécurité, attiraient chacune plusieurs millions de vues. D'après un journal local, le jeune homme espérait ainsi pouvoir payer les frais médicaux de sa mère.