Chili : ils découvrent un avion plus de 50 ans après le crash

  • A
  • A
Chili : ils découvrent un avion plus de 50 ans après le crash
@ PABLO PORCIUNCULA / AFP
Partagez sur :

En 1961, la disparition de ce DC-3 de la compagnie Lan Chile, avec des stars du foot à son bord, avait choqué le Chili. L'épave a été retrouvée 50 ans plus tard par des alpinistes.

A l'époque, le crash avait choqué tout le pays. Un avion chilien disparu en 1961 avec à son bord notamment des stars du football local a été retrouvé par des alpinistes dans la Cordillère des Andes, plus de 50 ans après les faits.

24 passagers à bord. Le 3 avril 1961, ce Douglas DC-3, de la compagnie Lan Chile, qui transportait 24 passagers, disparaît. Parmi les passagers, huit joueurs de l'équipe de football Green Cross, leur entraîneur et des proches de ce club de première division, qui viennent de disputer une rencontre à Osorno, dans le sud du pays, et doivent regagner Santiago.

Mais ils n'arrivent jamais à destination et la carcasse de l'avion n'est pas retrouvée. Jusqu'à ce que des alpinistes découvrent, il y a quelques jours, les restes de l'appareil, ainsi que des ossements et des lambeaux de vêtements, à plus de 3.200 mètres d'altitude et à quelque 300 km au sud de Santiago, soit très loin de l'endroit supposé de sa disparition. Pour accéder à cette zone reculée, il leur a fallu quatre jours à cheval et deux d'escalade.



L'emplacement de l'épave gardé secret. Cette découverte, 53 ans après le crash, a fait sensation au Chili. Les médias ont diffusé les photos des alpinistes au milieu des débris supposés être ceux de l'épave, tout en laissant planer le doute sur le vrai site de la catastrophe. La zone où l'épave a été retrouvée est en effet difficile d'accès et les alpinistes ont décidé de ne pas en révéler l'emplacement, par respect pour les disparus et leurs familles et pour éviter que l'endroit ne devienne une attraction touristique.

Ils ont toutefois l'intention de revenir sur les lieux, avec des proches des victimes du crash, qui pourront ainsi "clore un chapitre de leur vie", plus d'un demi-siècle après le drame.