Chili : 300 prisonniers s'évadent pendant le séisme

  • A
  • A
Chili : 300 prisonniers s'évadent pendant le séisme
@ REUTERS
Partagez sur :

Des détenus de la prison de Iquique dans le Nord du Chili ont pris la fuite alors qu'une alerte au tsunami a été lancée.

Chasse à l'homme. Une centaine de policiers armés ont été envoyés à leurs trousses. Environ trois cent prisonniers de la maison d'arrêt de Iquique , dans le nord du Chili, ont pris la fuite dans la nuit de mardi à mercredi, alors que le pays était touché par un séisme d'une magnitude de 8,2 sur l'échelle de Richter. Le ministre de l'Intérieur chilien a confirmé l'information donnée par la presse chilienne, notamment par le journal La Tercera. "Les forces armées et les carabiniers travaillent d’arrache pied pour assurer la sécurité des habitants d'Iquique", a-t-il indiqué.  Le ministre de l'Intérieur a ajouté que des renforts - environ une centaine d'hommes - allaient être envoyés depuis la capitale Santiago du Chili. La ville d'Iquique a la particularité d'être "coincée" entre l'océan Pacifique et une gigantesque dune de sable.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

BILAN - Fort séisme de magnitude 8,2 au Chili fait 5 morts