Chen lance un appel à l'aide

  • A
  • A
Chen lance un appel à l'aide
Le dissident chinois Chen Guangcheng a téléphoné jeudi, depuis sa chambre d'hôpital à Pékin, à des élus du Congrès américain qui étaient réunis jeudi pour étudier son cas.@ Reuters
Partagez sur :

VIDEO - Le dissident chinois a réussi à contacter le Congrès américain depuis Pékin.

"Je veux rencontrer Mme Clinton. J'espère que je pourrai obtenir davantage d'aide de sa part". Tel a été le message du dissident chinois Chen Guangcheng qui a téléphoné jeudi depuis sa chambre d'hôpital à Pékin à des élus du Congrès américain qui étaient réunis jeudi pour étudier son cas.

Chen Guangcheng souhaite voir garantir "sa liberté de mouvement" car il veut "venir aux Etats-Unis pour se reposer", a dit le dissident, selon son ami Bob Fu, qui traduisait l'appel devant un public et des journalistes qui assistaient à cette scène inédite.

Chen Guangcheng a demandé à rencontrer Hillary Clinton :

"J'ai peur pour la vie des membres de ma famille", a dit Guangcheng Chen. "Ce qui m'inquiète le plus maintenant, c'est la sécurité de ma mère et de mon frère, et je veux savoir ce qu'il advient d'eux", a-t-il ajouté.

"Nous prions pour vous"

De son côté, le républicain Chrss Smith, qui présidait la séance a dit à Chen Guangcheng que plusieurs des témoins qui se trouvaient à l'audition étaient "désespérément inquiets" pour lui et sa famille. "Nous prions pour vous et nous continuerons nos efforts sans relâche" pour tenter de trouver une solution, a dit l'élu républicain.

La secrétaire d’Etat Hillary Clinton et d'autres responsables américains sont actuellement à Pékin pour des pourparlers bilatéraux, et l'affaire Chen a dominé les relations entre les deux pays toute la semaine. Mme Clinton n'a pas rencontré Chen Guangcheng, mais elle lui a parlé au téléphone.

La pression mise sur Hillary Clinton

Chris Smith a estimé qu'Hillary Clinton devait se rendre auprès de Chen Guangcheng à l'hôpital. "Vous et votre famille et vos soutiens devriez être à bord d'un avion vers les Etats-Unis pour, comme vous le dites, obtenir un repos que vous méritez bien", a ajouté l'élu.

Jeudi au cours de l'audition, plusieurs dissidents exilés en contact avec Chen Guangcheng ont estimé devant les élus qu'il était "temps" pour Hillary Clinton de s'atteler à résoudre cette crise.