Chelsea Clinton, propulsée à la télé

  • A
  • A
Chelsea Clinton, propulsée à la télé
Chelsea Clinton, fille de l'ancien président américain Bill Clinton et de l'actuelle secrétaire d'Etat Hillary Clinton, va collaborer avec la chaîne de télévision NBC, a annoncé celle-ci lundi dans un communiqué.@ Reuters
Partagez sur :

La fille de Bill et Hillary va travailler pour la chaîne NBC. Certains parlent déjà de "népotisme".

La chaîne de télévision américaine NBC a-t-elle un faible pour les filles de président ? Après avoir recruté en 2009 Jenna Bush Hager, fille de George W. Bush, en tant que correspondante dans son émission phare, Today, NBC News vient de frapper fort en annonçant l'embauche de Chelson Clinton. La fille de Bill Clinton et de l'actuelle secrétaire d'Etat Hillary Clinton, travaillera avec la chaîne sur les sujets "making a difference" ("faire une différence") pour les journaux télévisés du soir et un magazine hebdomadaire d'actualité. Chelsea Clinton, 31 ans,  racontera "les histoires de personnes ordinaires faisant des choses extraordinaires" dans le cadre des programmes Nightly News et Rock Center with Brian Williams.    

Chelsea "reconnaissante"

Une arrivée saluée par Brian Williams, qui présente Rock Center with Brian Williams. "Chelsea Clinton a mené une vie remarquable. Elle a une capacité rare à comprendre l'humanité - dans les rues des villes, dans le pays, et partout dans le monde. Nous sommes ravis qu'elle nous rejoigne pour raconter l'histoire de gens ordinaires qui font des choses extraordinaires", a-t-il commenté.

La fille de l'ancien président américain s'est pour sa part déclarée "reconnaissante" de cette collaboration. "Les gens qui imaginent et mettent en oeuvre des solutions aux défis qui se posent dans leurs vies, dans leur environnement, dans notre pays et dans notre monde ont toujours été une source d'inspiration pour moi", a également réagi Chelsea Clinton.

Népotisme ?

Mais outre-Atlantique, cette recrue n'est pas forcément vue d'un bon œil par la profession. Sur son site Internet, le très respecté Timeose poser la question : s'agit-il d'un cas de népotisme ? Le magazine ne manque pas de souligner, à ce sujet, les réactions "sarcastiques" des journalistes non issus de la "royauté américaine". Le Time cite notamment le journaliste du Washington Post, Erik Wemple, qui s'est ému du fait que Chelsea Clinton a accepté un travail de journaliste, tout en refusant d'être interviewée sur le sujet. Une réaction "hypocrite et intolérable", a dénoncé Erik Wemple. Sans remettre en question le professionnalisme de Chelsea Clinton, le Time conclut que l'arrivée de cette dernière sur NBC n'est pas "juste". "Elle commence un boulot qu'elle n'aurait simplement jamais décroché si ce n'était pour sa notoriété".

Réputée pour fuir la lumière des médias, Chelsea Clinton prépare actuellement un doctorat en liaison avec l'université d'Oxford, travaille à l'université de New York et au sein de la fondation de son père, la "Fondation Clinton". Cette nouvelle collaboration lui permettra de poursuivre ces activités, précise NBC.