Ceuta : 187 migrants forcent la frontière entre le Maroc et l'Espagne

  • A
  • A
Ceuta : 187 migrants forcent la frontière entre le Maroc et l'Espagne
@ Photo d'archives (2014) : JOSE COLON / AFP
Partagez sur :

Selon la Garde civile espagnole, cela faisait longtemps qu'une telle tentative n'avait pas eu lieu dans l'enclave espagnole de Ceuta.

Au moins 187 migrants sont parvenus à entrer dans l'enclave espagnole de Ceuta au Maroc en courant à toute vitesse pour passer le poste-frontière au petit matin, a annoncé lundi la préfecture de l'enclave.

Un sprint nocturne. "Ils sont entrés à 5 heures du matin (4 heures, heure française) par le poste frontalier, en courant", a expliqué un porte-parole de la préfecture de cette enclave espagnole au Maroc. Selon une estimation provisoire, 187 personnes sont entrées ainsi. Ce sprint nocturne a surpris les agents qui, débordés, n'ont pu retenir les coureurs. "Il n'y avait pas eu de tentative menée de cette façon depuis très longtemps par ici", a indiqué un porte-parole de la Garde civile.

Des migrants blessés. Sur une vidéo tournée par une télévision locale, on voit des jeunes hommes originaires d'Afrique subsaharienne exulter dans les rues de Ceuta, rendre grâce à Dieu ou crier "bienvenue en Espagne". Ils ont majoritairement été transférés vers un centre de rétention d'où ils pourront faire une demande d'asile. La Croix-Rouge espagnole a indiqué de son côté sur Twitter que ses bénévoles avaient porté assistance à 186 personnes entrées de cette façon à Ceuta, dont quatre ont été transférés à l'hôpital, pour des contusions ou coupures. 

Des précédents. Seules frontières terrestres entre l'Afrique et l'Europe, les enclaves espagnoles de Melilla et Ceuta, dans le nord du Maroc, sont des accès privilégiés de l'immigration clandestine africaine. Ceuta compte 74.000 habitants et s'étend sur moins de 20 km². Elle est située à une cinquantaine de kilomètres à l'est de Tanger et juste en face de la presqu'île de Gibraltar. Le 1er août, quelque 200 personnes avaient tenté à l'aube de forcer la haute clôture frontalière en utilisant des cisailles et des masses pour forcer l'ouverture des portes, et 73 avaient pu entrer ainsi à Ceuta, selon la préfecture.