Centrafrique : trois ministres limogés

  • A
  • A
Partagez sur :

Le président de transition de la Centrafrique Michel Djotodia a limogé dimanche trois ministres, dont celui de la Sécurité, Josué Binoua, accusé d'avoir caché des armes à son domicile.

Cette initiative pourrait toutefois aggraver l'instabilité en Centrafrique car elle ne respecte pas les termes d'un accord ayant conduit à la formation d'un gouvernement de transition après la prise du pouvoir par les rebelles de la Séléka, qui ont renversé en mars le président François Bozizé.

D'après le porte-parole du gouvernement, Guy-Simplice Kodégué, des caisses d'armes de différents calibres et du matériel militaire ont été retrouvés au domicile du ministre de la Sécurité lors d'une perquisition durant la récente flambée de violences dans le pays.

Le ministre des Finances, Christophe Bremaidou, porté aux abonnés absents durant la crise selon Guy-Simplice Kodégué, et le ministre du Développement rural, Joseph Bendounga, jugé trop critique envers le gouvernement, ont aussi été limogés.

Un responsable gouvernemental a cependant déclaré que le Premier ministre, Nicolas Tiangaye, n'avait pas entériné ces mises à l'écart comme cela doit pourtant être le cas aux termes de l'accord ayant permis la mise en place d'un pouvoir de transition."Il n'a même pas été consulté et en a entendu parler comme tout le monde à la radio", a dit ce responsable, qui a qualifié la décision de Michel Djotodia de "nulle et non avenue".