Centrafrique : aucune mise en examen suite aux accusations de viols visant des soldats français

  • A
  • A
Centrafrique : aucune mise en examen suite aux accusations de viols visant des soldats français
L'information judiciaire, close le 20 décembre, n'a débouché sur aucune mise en examen.@ AFP
Partagez sur :

Même si les deux premières enquêtes n'ont débouché sur aucune mise en examen, une troisième est, elle, toujours en cours. 

Les juges d'instruction français ont terminé leurs investigations sur les accusations de viols sur des mineurs portées à partir de 2014 contre des soldats de la force Sangaris, alors déployée en Centrafrique, a appris mardi l'AFP de source judiciaire.

Aucune mise en examen. L'information judiciaire, close le 20 décembre, n'a débouché sur aucune mise en examen. Deux autres enquêtes, portant également sur des allégations d'abus sexuels impliquant des militaires français déployés dans ce pays, ont été ouvertes par le parquet de Paris : l'une a été classée sans suite le 25 novembre et l'autre est toujours en cours, selon la même source.