Ce que les Américains pensaient de nous en 1944

  • A
  • A
Ce que les Américains pensaient de nous en 1944
@ REUTERS
Partagez sur :

BONNES MANIÈRES - Un petit guide distribué aux soldats qui s’apprêtaient à participer au débarquement dresse un drôle de portrait de la France d’alors.

"Si vous avez la chance de boire du vin, apprenez à le sentir" ; "Les femmes françaises sont loin d’être timides. Si vous vous montrez raisonnable elles deviendront vos amie".  Voici quelques exemples des conseils prodigués dans le Manuel d'instruction à l'usage du soldat américain débarquant en France, réédité à l'occasion des soixante-dix ans du débarquement.

Faciliter le "séjour" des soldats américains. Ce petit livre, paru en 1944 et distribué aux GI qui allaient débarquer en France, en dit long sur l'image que la France avait aux yeux de l'armée américaine. Le but de guide de 130 pages était simple : livrer quelques informations de bases sur la France et sur ses habitants, afin de faciliter le "séjour" des soldats américains.

"Les Français sont plutôt conventionnels". En se plongeant dans la lecture du fascicule, on découvre une France dont "les habitants sont fiers", "attachés à leur terre" et "supportent mal l’autorité". On apprend aussi que "comme nous, les Français sont plutôt conventionnels. Simplement, il arrive que les normes diffèrent des nôtres", peut-on lire.

"Quelques touristes britanniques, avant la guerre, étaient choqués d’y découvrir que les bordels étaient autorisés", précise, entre autre l’ouvrage, riche en clichés, mais aussi en remarques bienveillantes à l’égard de la France et de ses habitants, sous oppression allemande.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460-1_scalewidth_460

DIPLOMATIE - D-Day" : Obama et Poutine, l’impossible rencontre

ECOUTEZ - L'émission de Franck Ferrand consacrée à l'opération Fortitude

D-DAY - Sarkozy sera présent aux commémorations

DIPLOMATIE - Une visite royale réglée comme du papier à musique

EN IMAGES - Le "jour le plus long", c'était ça

LEURRE - D-Day : des tanks en caoutchouc pour leurrer les Allemands