Cassez souhaite l'année du Mexique

  • A
  • A
Cassez souhaite l'année du Mexique
Florence Cassez veut que l'on parle d'elle à l'occasion de l'année du Mexique en France@ REUTERS
Partagez sur :

Condamnée à 60 ans de prison, Florence Cassez veut qu'on parle d'elle à cette occasion.

Annuler l'année du Mexique en France serait "une erreur". Depuis sa cellule d'une prison mexicaine, Florence Cassez, condamnée à 60 ans de prison pour des enlèvements qu'elle a toujours niés, a expliqué qu'elle n'était pas favorable à l'annulation de cette manifestation.

"Le pire qui pourrait m'arriver, c'est l'oubli"

"Je souhaiterais qu'on profite de l'année du Mexique en France pour parler de ma cause, qu'on affiche mes photos, qu'on discute de mon cas à chaque évènement", a indiqué Florence Cassez. Après son nouvel échec devant la justice mexicaine, "le pire qui pourrait m'arriver, c'est l'oubli", avertit-elle.

Jeudi, après le verdict, la mère de Florence, Charlotte Cassez avait demandé l'annulation de l'année du Mexique en France. Le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand a indiqué qu'il ne prendrait une décision concernant cet événement qui a démarré officiellement début février, qu'après la rencontre entre Nicolas Sarkozy et les parents de Florence Cassez, lundi.