Cassez : nouveau clash diplomatique

  • A
  • A
Cassez : nouveau clash diplomatique
@ Montage photo Reuters
Partagez sur :

L’ambassadeur mexicain a quitté mercredi le Sénat, quand MAM a évoqué Florence Cassez.

Les relations entre Paris et Mexico se tendent encore un peu plus. Mercredi soir, le Sénat a été le théâtre d’une crise diplomatique. Les sénateurs examinaient un projet pour instaurer une journée de l’Amérique latine et des Caraïbes, qui aurait lieu le 31 mai. Devant les quelques ambassadeurs sud-américains en tribune d’honneur, aucun des six sénateurs n’ose évoquer, au perchoir, la brouille entre la France et le Mexique.

A son passage à la tribune, Michèle Alliot-Marie brise le tabou, en parlant du cas de Florence Cassez. La ministre des Affaires étrangères prend tout de même le soin d’insister sur "l'amitié et le respect" de la France vis-à-vis du peuple mexicain. "Nous respectons l'indépendance de la justice au Mexique comme partout", a-t-elle poursuivi. Avant d’ajouter que la mobilisation de la France "en faveur de Florence Cassez se fonde justement sur les valeur de justice et d'attachement à l'Etat de droit que nous avons en partage".

Carlos de Icaza quitte l'hémicycle

Pour Carlos de Icaza, l’ambassadeur du Mexique en France, c’en est trop. Il quitte l’hémicycle. "Nous avons un grand respect pour le Sénat, mais le Mexique ne peut pas accepter que des affaires juridiques se mêlent à chaque moment dans d’autres occasions", explique-t-il au micro d’Europe 1.

Le Quai d’Orsay se refuse à tout commentaire sur l’incident diplomatique. Mais l’entourage de Michèle Alliot-Marie assure que, dans l’affaire Cassez, la ministre assumera la position de la France en toutes occasions.