Carton rouge au travail des enfants

  • A
  • A
Carton rouge au travail des enfants
Partagez sur :

Le lancement de la Coupe du monde coïncide avec la Journée contre le travail des enfants.

L'organisation internationale du travail (OIT), lance à l'occasion de la journée mondiale contre le travail des enfants une grande campagne pour lutter contre ce fléau. "Droit au but, éliminons le travail des enfants", c'est le nom de cette campagne qui surfe sur la vague de la Coupe du monde.

"Les enfants, de toutes les cultures et de tous les continents, vont être réunis dans l’attente de cet événement mondial qui les passionne et qui va occuper leur temps libre que ce soit à la maison, dans les cours d’école ou dans la rue. Cependant, pour les quelque 215 millions d’enfants qui travaillent – pour la plupart dans des travaux dangereux – longuement et durement au lieu d’étudier et de jouer, la Coupe du monde est un univers inaccessible", regrette Juan Somavia, directeur général du Bureau international du travail (BIT).

Le BIT note des avancées dans sa lutte contre le travail des enfants. Le travail des 5-14 ans a en effet baissé de 10% en 2009. Mais selon l’organisme rattaché à l'ONU, "dans l’ensemble, le progrès s’est ralenti". Et il souligne que "la situation est particulièrement inquiétante en Afrique sub-saharienne" où les estimations montrent un accroissement au cours des quatre dernières années. L’objectif mondial d’éliminer les pires formes du travail des enfants d’ici à 2016 est quant à lui loin d’être atteint.

La reprise en vue

"Nous savons ce qui est nécessaire", explique le BIT : "l’accès à une éducation de qualité pour tous les enfants au moins jusqu’à l’âge minimum d’accès à l’emploi; l’extension de la protection sociale qui fournit une garantie aux familles et leur permet de maintenir à l’école tous leurs enfants – filles et garçons ; un emploi productif pour les adultes".
L’organisation veut aussi aller contre certaines idées reçues : "mettre fin au travail des enfants ne peut attendre la reprise économique, cela ne peut que contribuer à assurer la reprise et le développement durable".

Un ambassadeur de rêve

C’est la star brésilienne du football Robson de Souza, plus connu sous le nom de Robinho, qui sera l’ambassadeur de la campagne.