Carla Bruni écrit à une mère israélienne

  • A
  • A
Carla Bruni écrit à une mère israélienne
Carla Bruni-Sarkozy a écrit à une mère israélienne dont la fille a été tuée par deux chauffards français à Tel-Aviv.@ MAXPPP
Partagez sur :

Sa fille a été tuée à Tel Aviv par deux chauffards français qui ont pris la fuite.

"Je vous prie d'accepter mes plus sincères condoléances et m'associe à la douleur intolérable que la disparition de Lee (...) représente pour vous et votre famille". C'est par ces mots que Carla Bruni-Sarkozy a répondu personnellement à Kate Zeitouni, une Israélienne dont la fille a été tuée par deux chauffards français à Tel-Aviv.

Fauchée par des chauffards français

Le 25 septembre dernier, Lee Zeitouni est fauchée par un 4x4 noir dans les rues de Tel-Aviv. La jeune professeur de gym de 25 ans meurt sur le coup. Dans la voiture se trouvaient deux Français, qui ont pris la fuite par le premier avion.

En écrivant à Carla Bruni-Sarkozy il y a quelques semaines, la mère de Lee espérait toucher la "sensibilité maternelle" de la Première dame. "De mère à mère, je savais qu'elle s'apprêtait à donner naissance, j'espérais qu'elle pourrait m'aider. Je suis vraiment très reconnaissante pour ses mots de sympathie et de savoir qu'elle fait ce qu'elle peut pour m'aider", a confié Kate Zeitouni sur Europe 1.

Le père de la victime a vu, dans la lettre de Carla Bruni-Sarkozy, des mots encourageants. "La France coopère très bien à la poursuite de ces deux criminels", se réjouit-il, avant d'ajouter "ça ne va pas nous rendre notre fille".

Les suspects retrouvés

Les autorités judiciaires françaises mènent l'enquête en coopération avec la police israélienne. Les deux Français ont été identifiés mais n'ont pas été inquiétés. Ils savent que la France n'extrade pas ses ressortissants et refusent de comparaître. Une chaîne de télévision israélienne a retrouvé la trace de l'un d'entre eux. Dans une interview téléphonique, il a assuré regretter son son acte mais reconnaît qu'il n'a pas l'intention de revenir en Israël pour "croupir 20 ans en prison".