Canada : un ex-soldat tue sa femme, sa fille, sa mère et se suicide

  • A
  • A
Canada : un ex-soldat tue sa femme, sa fille, sa mère et se suicide
L'homme avait quitté l'armée en 2015 et souffrait de stress post-traumatique.@ SHAH MARAI / AFP
Partagez sur :

Âgé de 33 ans, un ancien militaire canadien souffrant de stress post-traumatique a tué par balles sa femme, sa fille de 10 ans et sa mère, avant de se suicider.

Un ancien militaire souffrant de stress post-traumatique a abattu son épouse, sa petite fille et sa mère avant de se suicider, a annoncé mercredi la police fédérale de la Nouvelle-Ecosse, dans l'est du Canada.

L'homme avait servi en Afghanistan. Les membres de la Gendarmerie Royale du Canada (GRC) ont découvert les quatre corps sans vie mardi peu après 18h00 locale (23h00 française) dans le hameau de Upper Big Tracadie, à 250 km au nord d'Halifax sur la côte atlantique. Âgé de 33 ans, cet ancien membre de l'armée canadienne, ayant notamment servi en Afghanistan, a tué par balles sa femme de 31 ans, sa fille de 10 ans et sa mère de 52 ans, avant de se suicider.

"Aucun signe d'entrée par effraction n'a été constaté" et "les blessures par balles sur le corps de l'homme indiquent un suicide", selon le communiqué de la GRC. "Deux armes à feu ont été retrouvées sur place", selon les enquêteurs. L'autopsie des corps et l'enquête complémentaire permettra de déterminer avec précision "les circonstances ayant mené à cette situation tragique".

Stress post-traumatique. L'homme avait quitté l'armée en 2015 et souffrait de stress post-traumatique tout en cherchant de l'aide pour ses troubles mentaux, a confié sa tante aux médias locaux. À la suite de plusieurs suicides au sein des forces armées canadiennes, le gouvernement a mis en place en 2014 une base de données pour assurer le suivi de la santé mentale de ses personnels. Le ministère de la Défense voulait ainsi "mieux comprendre le fardeau général des troubles de santé mentale au sein de l'armée".