Canada : la fête étudiante finit mal, cinq morts

  • A
  • A
Canada : la fête étudiante finit mal, cinq morts
@ Reuters
Partagez sur :

CANADA - Cinq étudiants ont été poignardés à mort dans la nuit de mardi par un de leur camarade.

Venus fêter la fin du semestre universitaire, cinq étudiants ont été poignardés à mort mardi à Calgary par un de leurs camarades, fils d'un officier de police de cette ville de l'ouest canadien. Commencée avec un barbecue dans le jardin lundi en fin de journée, la fête a tourné au drame dans la nuit quand un jeune homme de 23 ans, armé d'un "large couteau", a frappé d'autres jeunes dans un geste encore inexpliqué par les enquêteurs.

"Pire tuerie de l'histoire de Calgary". Quatre garçons de 22 à 27 ans et une jeune fille de 23 ans ont perdu la vie, a indiqué Rick Hanson, chef de la police de Calgary, capitale de l'industrie pétrolière de la riche province de l'Alberta. Vers 01h20 locale (9h20 en France), un des participants à cette petite fête étudiante a appelé la police qui, à son arrivée, a découvert une scène "horrible", a confié Rick Hanson, visiblement choqué par ce qu'il a qualifié de "pire tuerie de l'histoire de Calgary". Trois des jeunes hommes étaient déjà morts à l'arrivée des secours. La jeune fille, dans l'entrée de la maison, et un jeune homme sur la pelouse à l'extérieur, ont été transportés "dans un état critique" à l'hôpital, où leur décès devait être constaté un peu après leur admission.

Invité, il arrive, se saisit d'un couteau, et frappe. Le présumé tueur, qui devait être déféré devant un juge mardi dans la soirée, était invité à cette fête où il était arrivé tardivement après avoir assuré son service dans une épicerie non loin de là. "Accueilli par un des hôtes", le suspect s'est procuré "un grand couteau" peu après son arrivée puis "a frappé les victimes les unes après les autres, les poignardant plusieurs fois", a expliqué le chef de la police. Le suspect s'est ensuite enfui avant d'être rattrapé. Il a été placé en garde à vue dans les locaux que son père fréquente quotidiennement depuis plus de 30 ans en tant qu'officier de police de la ville, selon les médias locaux.

Les voisins ne se doutaient de rien. Dans une petite maison d'un quartier calme au nord-ouest de la ville, à environ 3 km de l'université de Calgary, quelques étudiants avaient invité des amis pour fêter "la journée du bermuda", marquant la fin du semestre universitaire et l'arrivée du printemps. "Ils étaient entre 12 et 15" à partager un barbecue dans le jardin de la petite maison et "chacun avait l'air de se connaître", a confié Doug Jones, voisin immédiat de la maison où s'est joué le drame. "Vers 20H30 (lundi), quand il a commencé à faire plus frais et à la nuit tombée, ils sont rentrés et une fois à l'intérieur, vous ne pouviez pas vous douter qu'il se passait quelque chose", a-t-il raconté à la télévision publique CBC. Tout était calme et, au réveil, "c'est plutôt rude" d'apprendre que des jeunes ont été tués dans la maison juste à côté, a-t-il ajouté.