Canada : des milliers de personnes continuent à fuir des incendies de forêts

  • A
  • A
Partagez sur :

Déjà 80.000 personnes ont abandonné leur maison de Fort McMurray dans l'Alberta. Elles ont été prises en charge dans des centres d'hébergement.

Plus de 80.000 personnes ont abandonné leur maison à Fort McMurray, au nord de la province de l'Alberta au Canada, pour gagner des centres d'hébergement et fuir les flammes provenant d'importants feux de forêt. 

2.000 maisons détruites. Depuis 48 heures, les feux de forêt et de broussailles, nombreux en cette saison dans la province, ont vite gagné les premières habitations ou les parcs réservés aux camping-cars. "Vu du ciel, c'est un crève-cœur", a indiqué la Première ministre de l'Alberta Rachel Notley qui s'est rendue mercredi à Fort McMurray et dans ses environs où 250 pompiers, neuf avions bombardier d'eau et une douzaine d'hélicoptères tentaient de freiner l'avancée des feux. Déjà 10.000 hectares et 2.000 maisons seraient déjà partis en fumée.

Vent et chaleur. Les pompiers parlaient d'un feu très compliqué à circonscrire, tant les vents d'environ 40 km/h en fin d'après-midi alimentaient les flammes dans plusieurs endroits de la ville et particulièrement dans les quartiers sud. Avec des températures record, le thermomètre a grimpé à 31 degrés mercredi à Fort McMurray, et un air sec, la forêt boréale est sèche et les flammes progressent rapidement.

Hébergement d'urgence. Le service d'urgence de l'Alberta, dans son dernier bulletin d'alerte, avait intimé l'ordre d'évacuation obligatoire pour l'ensemble de la ville d'environ 100.000 habitants à l'exception du seul secteur. Les compagnies pétrolières ont organisé l'hébergement d'urgence dans leurs immenses villages de bungalows pour travailleurs, et partiellement désertés depuis l'effondrement des cours du pétrole il y a deux ans et les milliers de licenciements qui ont suivi.