Canada : bientôt légalisé, le cannabis s'envole en Bourse

  • A
  • A
Canada : bientôt légalisé, le cannabis s'envole en Bourse
La légalisation du cannabis est une promesse de campagne du Premier ministre Justin Trudeau.@ PEDRO PARDO / AFP
Partagez sur :

L'usage récréatif du cannabis devrait être autorisé dès le 1er juillet 2018 au Canada.

Le projet de loi sur la légalisation du cannabis au Canada sera examiné dès avril prochain, avec pour objectif d'autoriser son usage récréatif au 1er juillet 2018, jour de la fête nationale.

Une première dans un pays du G7. La perspective de ce calendrier a fait bondir lundi les valeurs des sociétés de production de cannabis à des fins médicales, à la Bourse de Toronto. Promesse de campagne du Premier ministre Justin Trudeau, la légalisation du cannabis au Canada serait une première dans un pays du G7.

Contôler l'accès au cannabis. La ministre de la Santé Jane Philpott, a estimé lundi que la loi "permettra de légaliser l'accès au cannabis, mais en même temps de réglementer et de contrôler son accès" pour les consommateurs. En passant par l'outil législatif, le gouvernement veut s'assurer "que les bénéfices sont tenus hors de portée des organisations criminelles", a-t-elle ajouté lors d'un point de presse. Pour les Canadiens souhaitant cultiver leur propre cannabis, le projet de loi prévoit qu'ils pourront posséder jusqu'à quatre plants par foyer, selon CBCNews.  

Envolée en Bourse. L'action de la société Canopy Growth, spécialisée dans la culture de cannabis médicalisé, a bondi de 11% à la Bourse de Toronto à 11 dollars canadiens. Un autre producteur, Aurora Cannabis, a connu une augmentation identique à 2,50 dollars. L'action d'Aphria, sur le même secteur, a également gagné 8,4% à 6,70 dollars. Cette envolée des cours boursiers témoignent de l'importance du marché potentiel.

Entre 4,2 et 5 milliards de dollars de recettes fiscales. A l'automne, un rapport du directeur parlementaire du budget avait estimé que les recettes fiscales seraient modestes en se basant sur une base de 4,6 millions de consommateurs pour 655 tonnes de cannabis par an et des dépenses de 4,2 à 6,2 milliards de dollars canadiens (3 à 4,2 milliards d'euros). La banque CIBC avait en revanche estimé que les recettes fiscales pourraient être de l'ordre de 5 milliards de dollars, voire plus, si l'on ajoutait les recettes du tourisme de l'herbe au Canada.