Camille Lepage, la journaliste tuée en Centrafrique, "avait conscience du danger"

  • A
  • A
Camille Lepage, la journaliste tuée en Centrafrique, "avait conscience du danger"
La photojournaliste Camille Lepage, âgée de 26 ans seulement, a été tuée en Centrafrique.@ DR
Partagez sur :

L’EMOTION - La mère de Camille Lepage, tuée en Centrafrique, explique que sa fille voulait "témoigner par des photos" sur les pays en conflit. 

Camille Lepage avait la "passion" du photojournalisme. Âgée de 26 ans seulement, la jeune photographe a été tuée alors qu’elle effectuait un reportage en Centrafrique, en proie à des violences depuis des mois. Sa mère, Maryvonne Lepage, raconte au micro d’Europe 1 que sa fille avait "envie de communiquer partout dans le monde sur les pays qui étaient en conflit et dont on ne parlait pas suffisamment au niveau des médias".

"Elle parlait très peu". La jeune femme, originaire d’Angers et qui voulait "témoigner par des photos, pour tous ces pauvres gens qui vivent des guerres", avait "conscience du danger". "Mais elle en parlait très peu, pour me protéger, parce qu’elle savait que j’étais de toute façon très inquiète", poursuit Maryvonne Lepage. "Notamment à Bangui, quand au mois de décembre il y a eu des massacres, elle a vu des choses qui n’étaient pas de son âge, qui l’ont quand même un peu perturbée", explique la mère de la jeune femme.

Une photo postée sur Instagram par la jeune femme, une semaine avant sa mort :



"Son choix de vie". Maryvonne Lepage explique avoir "respecté" le choix de sa fille et sa passion pour le photojournalisme. "On en a discuté beaucoup, mais on ne s’est jamais braquées toutes les deux", explique-t-elle, ajoutant : "j’ai essayé de comprendre ce qu’elle voulait, et que si c’était son choix de vie à elle, il fallait qu’elle y aille".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

L'INFO - La photojournaliste Camille Lepage assassinée en Centrafrique

INTERVIEW - RSF : "Une scène sidérante"

BARBARIE - Centrafrique : treize personnes brûlées vives