Cameroun : 21 personnes meurent après avoir bu un alcool artisanal

  • A
  • A
Cameroun : 21 personnes meurent après avoir bu un alcool artisanal
L'interdiction de la commercialisation de l'odontol a été décrétée dans les zones concernées par ces morts. (Image d'illustration)@ REINNIER KAZE / AFP
Partagez sur :

Ces personnes avaient consommé de l'odontol, un alcool bon marché mais réputé dangereux, a annoncé mardi une radio d'État.

Vingt et une personnes sont mortes au Cameroun après avoir consommé de l'odontol, une boisson locale très alcoolisée et réputée dangereuse, a rapporté mardi soir la radio d'État.

Vingt-deux personnes internées. Dans l'est du Cameroun, on a "déjà enregistré 21 victimes" dans les arrondissements de Mindourou (18 morts) et Abong-Bang (trois) après la consommation "d'un maudit breuvage appelé odontol", a rapporté la Cameroon radio television (CRTV). À l'hôpital d'Abong-Bang, 22 personnes sont internées après la consommation de cette boisson locale très prisée notamment des villageois de l'est, du sud et du centre du pays, de même source.

Un alcool interdit. Les autorités des zones concernées ont immédiatement annoncé l'interdiction de la production et de la commercialisation de ce breuvage produit et vendu généralement dans le circuit informel.

Bon marché. L'odontol est produit à base de vin de palme, de sucre et d'une écorce d'arbre. Il est bon marché, attirant les petites bourses qui ne peuvent s'offrir plusieurs bières ou du whisky vendu dans les commerces. Ce n'est pas la première fois que des morts sont enregistrés dans le pays après la consommation de cette boisson.